Festival Photos Nature AVES de Namur 2017

Festival Photos Nature AVES de Namur 2017

J’ai entendu parlé tout à fait par hasard du Festival Photos Nature AVES de Namur, deux semaines avant la date. Etant très attiré par tout ce qui est animalier et nature, j’ai décidé d’aller y faire un tour. En effet, dans ma démarche d’apprentissage photographique et de désir d’évolution en la matière, j’ai depuis peu une envie d’expositions… voir ce que de « grands » photographes font ou ont fait et y trouver une inspiration ou au moins une influence. C’est également une occasion, de croiser ou rencontrer les photographes eux-mêmes et leur poser des questions sur leur travail. La plupart du temps, les expositions permettent de faire des découvertes et ça a été le cas pour moi lors de cette deuxième expo de l’année.

Pourquoi se rendre au Festival Photo Nature AVES de Namur

Ce dimanche 24 Septembre je me suis donc déplacé à Namur. J’y allait principalement pour voir  Thomas Meunier et son travail qui me plaît énormément. Ce qu’il fait correspond à ce que j’aime dans la photo animalière ou de nature. Mais, j’y allais aussi pour voir à quoi pouvait bien ressemble ce genre d’évènement que je ne connaissais pas vraiment, et je n’ai pas été déçu. C’est un chouette festival qui regroupe un grand nombre de photographes exposants, une quarantaine pour cette édition 2017. Ils viennent de Belgique mais aussi de France, d’Angleterre ou d’Allemagne et ils ont tous une approche et des styles bien à eux, ce qui est super intéressant et enrichissant.

Ce que j’ai aimé

Il y avait de la variété, tant dans les styles que dans les sujets ou les régions photographiés. Certaines photos m’ont fait rêver, d’autres m’ont inspiré ou donné envie de m’essayer à la photo nature. Par ailleurs, la plupart des photographes proposent des workshops, stages ou voyages photos pour partager leur expérience et leurs connaissances ce qui est plutôt sympa une fois qu’on veux s’essayer à a photo animalière. En effet, apprendre ou se perfectionner avec un photographe qui réalise des photos qui nous plaisent est une belle opportunité. Enfin, au delà des exposants, la configuration du festival est originale, vu qu’il faut se déplacer au coeur du « vieux » Namur pour se rendre aux différents lieux d’exposition. Cela laisse une chance de découvir cette magnifique ville de Namur et ses ruelles.

Ce que je n’ai pas aimé

Je regrette un peu le manque d’information sur une majorité de clichés. Car, connaître les conditions de prise de vue, les lieux et éventuellement une brève description liée à la photo permet au visiteur de mieux la cerner et la situer. Certaines photos comportaient malgré tout quelques unes de ces informations.

Mes découvertes

Thomas Meunier (Belgique)

© Thomas Meunier – thomasmeunier.be

Je connaissais déjà un peu son travail même si c’est assez récent. J’aime beaucoup sont approche minimaliste de la photo nature, des couleurs douces et des contrastes plus forts qui me parlent.

Fabien Bruggmann (France)
© Fabien Bruggmann

De très belles images d’animaux dans la neige, mais j’ai particulièrement aimé sa série sur les loups liée à son ouvrage « Eliott et les loups« .

Alexandre Deschaumes (France)

© Alexandre Deschaumes – alexandredeschaumes.com

Des images de montagnes bluffantes et à couper le souffle dans une athmosphère tout à fait particulière… à voir !

Laurent Ballesta & Vincent Munier (France)


© Laurent Ballesta – Vincent Munier

Des photos extraordinaires de leur projet en Antarctique « Adélie-Terre & Mer« , juste Wouaw !!!

 

Rendez-vous l’année prochaine pour une nouvelle édition.

J’espère que cet article vous a plu et vous donnera envie de visiter des expositions photos.
N’hésitez pas à me donner vos avis sur cet article en commentaire ci-dessous.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.