10 bons conseils pour des photos de spectacles réussies

10 bons conseils pour des photos de spectacles réussies

Pour commencer, il est bon de savoir ce que l’on entend par photographie de spectacle. C’est tout ce qui se fait sur une scène et idéalement avec des éclairage pour mettre en avant les sujets et ce qu’ils font. Vous l’aurez compris, ce peut être un concert, un spectacle de danse, une représentation théâtrale ou tout autre show que se passe devant un public.

Dans la pratique de la photo de spectacle il y a un grand nombre de contraintes. Peu de lumière ou des lumières qui changent constamment et des sujets qui bougent. On a aussi le manque de place et le fait de devoir éviter de gêner les spectateurs qui ont payé,… Pour vous aider à réussir vos photos dans ces conditions très particulières… on peut même dire compliquées, je vous propose dix conseils pratiques.

1. Oubliez le Flash

Si vous ne deviez retenir qu’un seul de ces dix conseils, ce serait celui-ci. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles, le flash est à proscrire. Tout d’abord, en spectacle, il risque de déranger les artistes et les spectateurs. Il est d’ailleurs tout simplement interdit en général pour ce genre d’évènements. Ensuite, l’intérêt du flash dans le cadre de la photo de spectacle est minime car sa portée ne sera pas suffisante la plupart du temps. Son utilisation va dénaturer les couleurs et les contrastes voire faire disparaître les éclairages. Est-ce que le but de ce type de photos, n’est pas de capturer les lumières d’ambiance, au delà du sujet bien sûr ?

Spectacle de danse – Nikon D700 à 32mm – f/3.2 – 1/100s – 1000 ISO

2. Prenez la meilleure place

Déterminer l’endroit où vous allez vous placer est très important. En effet, bien choisir votre emplacement va vous permettre de pouvoir capturer le maximum de moments et de scènes différents. Souvent, il n’est pas question de se balader de gauche à droite pendant le spectacle ou le concert. L’idéal est de se rapprocher au maximum de la scène. Un rapide coup d’œil en arrivant sur le lieu pour choisir le meilleur angle de vue. Un choix déterminant pour des photos originales et variées.

Concert de U2 (2015) – Fuji X20 à 28mm – f/2.8 – 1/60s – 800 ISO

3. Respectez le publique

Autre point important et pas le moindre, le respect des spectateurs. Ils ont payé leurs places ! Il donc primordial de ne pas les déranger pendant le spectacle. Passer devant eux de façon intempestive et leur boucher la vue risque de ne pas leur plaire. Le spectacle est Prioritaire. Même si vous avez l’impression que votre photo va être la photo du siècle, évitez de vous mettre debout en face des personnes du premier rang. Repensez au point numéro deux ci-dessus, en vous plaçant bien, vous ne devriez gêner personne.

Spectacle de danse – Nikon D700 à 60mm – f/2.8 – 1/200s – 2000 ISO

4. Soignez vos cadrages

Comme pour toute photo, un bon cadrage est essentiel pour une photo réussie. La photo de spectacle ou de concert ne fait pas exception à la règle. Aidez-vous des règles de composition et de la grille disponible dans le viseur de votre appareil photo. Placer votre sujet et son environnement au mieux pour que votre image soit attrayante et esthétique. La contrainte de l’emplacement et manque de mobilité ne doit pas être une excuse pour négliger vos cadrages. Changez d’angle de vue tant que possible et n’oubliez pas quelques vues d’ensemble. Saisir des moments et des expressions intéressants reste la priorité. Avec un peu de pratique, vous trouverez vos marques et vous sortirez de beaux clichés.

Concert de Joshua (2009) – Nikon D80 à 50mm – f/1.8 – 1/80s – 500 ISO

5. Ne négligez pas le matériel

On dit souvent que le matériel ne fait pas la photo, et c’est vrai ! Mais dans certaines pratiques, il peut malgré tout vous limiter. Prenez l’exemple de la photo animalière. Si vous n’avez pas un grand téléobjectif vous êtes franchement défavorisé par rapport à votre copain Fred qui lui utilise une focale de fou. Il en va de même pour la photo de concert. Certains critères sont nécessaires, comme avoir un boîtier équipé d’un bon viseur et possédant une bonne montée en sensibilité ISO. Un objectif téléobjectif lumineux (ouverture f/2.8) est également un très bon atout. Cependant, gardez en tête que vous pourrez malgré tout être amené à vous déplacer. Ménagez votre dos en emmenant que le stricte nécessaire.

Spectacle de danse – Nikon D700 à 24mm – f/2.8 – 1/125s – 2500 ISO

6. Utilisez les bons réglages

Comme vous le savez probablement déjà, votre appareil possède énormément de fonctions et de réglages. Le tout est d’utiliser les bons réglages en fonctions de votre sujet. Ici, pour la photo de concert ou de spectacle on tiendra compte de la prise de vue en basse lumière. En se servant du matériel en notre possession, on fera en sorte d’utiliser une grande ouverture et une haute sensibilité ISO, mais pas trop ! 1600 ou 3200 ISO devraient suffire mais avec les appareils plus récents, vous pourrez monter sans problème jusqu’à 6400 ISO en fonction du besoin. Enfin, vérifiez toujours que votre vitesse d’obturation soit suffisante. Le 1/100 de seconde étant un minimum dans ces conditions pour éviter un flou de bougé.

Spectacle de danse – Nikon D700 à 24mm – f/2.8 – 1/125s – 1000 ISO

7. Bien régler vos paramètres

Certains paramètres sont également déterminants en fonction de votre utilisation. Avec la montée en ISO, arrive le bruit numérique. Je vous conseille donc d’activer la réduction du bruit et de la régler sur NORMAL ou HIGH. Pour éviter de gêner les artistes et le public, coupez le son en activant le mode silencieux. De même, désactivez la lampe d’assistance à la mise au point. Réduire l’intensité de l’écran peut également être judicieux, ne fût-ce que pour ne pas éblouir le photographe lui-même 🙂 . Pour les autres paramètres comme la balance des blancs, tout dépend votre façon de travailler. En RAW, pas d’importance, la BdB Automatique conviendra bien et vous pourrez affiner en post-traitement. Pour le JPEG, préférez la BdB tungstène. C’est en principe ce qui vous donnera les meilleurs résultats. Même chose pour la mesure de lumière et le mode Autofocus. Là, vous pouvez normalement concerver vos réglages habituels. Restez magré tout vigilant aux éclairages venant de l’arrière de la scène et pouvant vous mettre en situation de contre-jour. Optez alors pour la mesure Spot/Ponctuelle.

Spectacle de danse – Nikon D750 à 50mm – f/1.8 – 1/250s – 360 ISO

8. Saturation et Contraste

Les éclairages étant souvent très puissants dans un environnement plutôt sombre, vous serez amenés à gérer de forts contrastes. De même, ces lumières sont durs et colorés et les couleurs peuvent être très intenses et produire une saturation importante sur vos images. Évitez donc d’accentuer la saturation dans votre boîtier. Sans quoi vous aurez des rendus totalement irréalistes voire des images irrécupérables. Le mot clé est « modéré ».

Spectacle de danse – Nikon D700 à 62mm – f/2.8 – 1/125s – 1000 ISO

Spectacle de danse – Nikon D700 à 40mm – f/2.8 – 1/250s – 2500 ISO

9. Gérer le manque de lumière

Dans certains cas, les conditions sont vraiment très compliquées. C’est le cas du théâtre ou de certains types de concerts comme le Jazz. Avec ces conditions « extrêmes », ouvrez votre diaphragme au maximum, idéalement f/1.8 ou f/1.4. Poussez la sensibilité au plus haut, tant qu’elle est acceptable (bruit limité). Travaillez vos mesures de lumières sur les zones que vous souhaitez exposer correctement comme les visages le plus souvent. Et pour finir, déclenchez aux moments où votre sujet bouge le moins si cela est possible. Vous aurez plus de chance de l’avoir net.

Concert de Louise Attaque (2016) – Fuji X20 à 21mm – f/2.8 – 1/125s – 800 ISO

10. Attention aux pièges

Regardez bien votre sujet, soyez vigilants de ne pas avoir des ombres disgracieuses sur les visages de vos sujets. Veillez à ce que les micros et leurs pieds ne soient pas devant votre sujet ou traversant votre image la rendant inesthétique. Comme je l’ai dit plus haut à propos de la mesure de lumière, il y a toujours un risque de contre-jour avec les éclairages provenant de la scène. Soyez attentifs à l’orientation de la lumière pour éviter des erreurs de mesure qui mènerait à une mauvaise exposition.

Spectacle de danse – Nikon D700 à 31mm – f/2.8 – 1/125s – 3200 ISO

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 8
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.