Comment savoir s’il faut convertir en noir et blanc une photo couleur

Comment savoir s’il faut convertir en noir et blanc une photo couleur

Imaginez cette situation familière : vous avez eu une journée de prise de vue agréable et productive. Une série de photos de paysage ou de paysages urbains, quelques clichés d’architecture, un peu de photo de rue. Ou pourquoi pas de jolis portraits, selon vos envies du moment. Vous avez finalement terminé de copier ces images de votre carte mémoire sur votre disque dur. Et vous les avez intégré à votre logiciel de développement favori. Vous avez tout rassemblé et organisé, il est maintenant temps de passer au développement de ces photos. Heureusement, vous avez établi un processus de travail efficace pour faire de votre post-traitement une tâche moins stressante et moins longue. Cependant, pour certains photographes, il y a une question qui semble se présenter à chaque session de développement : « Cette image devrait-elle être en couleur ou doit-on la convertir en noir et blanc ? »

Si nous retournons à l’époque où le film était le seul moyen disponible, les photographes devaient prendre des décisions similaires. La différence était que dans leur propre intérêt, ils devaient même faire ces choix avant la prise de vue. Évidemment, le bon film devait être utilisé. Bien sûr, il était possible de prendre ses photos en couleur et de décider plus tard de les développer en noir et blanc. Il y avait juste un peu plus de temps à consacrer dans la chambre noire. Mais si la photo était prise en noir et blanc, c’était la fin de l’histoire.

Maintenant, nous avons le luxe de pouvoir décider précisément des qualités chromatiques de nos photos, bien après que nous les ayons prises. C’est la partie facile ! Ce qui n’est pas toujours facile, c’est de décider si nous voulons présenter une image en couleur ou en noir et blanc. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse objective à cette question. Mais il y a quelques principes élémentaires à considérer pour vous aider à faire ce choix.

Noir et blanc ou monochrome

On associe souvent les termes « noir et blanc » et « monochrome », parfois pris l’un pour l’autre. Un tel usage n’est pas toujours incorrect, mais il y a une nuance qu’il ne faut pas négliger. Une image monochrome consiste en une variation des tons d’une même « couleur ». Les images que nous considérons communément comme étant du noir et blanc, sont effectivement monochromatiques. Mais cela est juste une des nombreuses façons de faire des images monochromes. Les deux photos ci-dessous sont des exemples d’images monochromes, qui ne sont pas du noir et blanc.

Une conversion monochrome faisant penser à un cyanotype (bleu)
Photo au traitement sépia, ce n’est pas un noir et blanc !

Des photos en noir et blanc, telles qu’elles sont typiquement créées en photographie numérique, consistent en un nombre de pixels qui varient à travers l’image du noir vers une multitude de nuances de gris, vers le blanc. Comme le montre cette photo d’une façade de building et l’autre de d’une famille assise à une terrasse.

« utiliser le noir et blanc peut être judicieux lorsque la couleur crée une distraction »

Quand vous essayez de choisir entre le noir et blanc et la couleur, posez-vous les questions suivantes :

Quel rôle joue la couleur dans la photo ?

Ceci est certainement un critère subjectif mais est quelque chose qui devrait être une priorité dans votre prise de décision. Il est facile de conclure que la couleur est toujours importante. Si nous voyons en couleur, pourquoi les photos ne devraient-elles pas toujours être en couleur ? Le fait est que la couleur peut aussi parfois être une distraction. D’un autre côté, il y a des fois où la couleur est vitale. Une photo de paysage qui présente un arc-en-ciel en sujet principale est quelque chose que vous voudriez probablement présenter en couleur. Comme l’arc-en-ciel jour un rôle important dans la scène. Et un arc-en-ciel en noir et blanc ne fera pas le même effet.

Les personnes qui ont lu cet article ont lu aussi :  Que deviendrait votre pratique de la photographie si vous ne pouviez plus utiliser aucune des fonctions automatiques de votre appareil ?

Si la force essentielle de l’image n’est pas liée à la couleur, la convertir en noir et blanc vous permettra de mettre l’accent sur d’autres aspects de la photo. La qualité visuelle ou l’atmosphère qui règne par exemple. En plus, si vous avez des photos gâchées, plus particulièrement par des couleurs délavées ou un fort contre-jour, vous pouvez peut-être les récupérer de manière satisfaisante en post-traitement. Réaliser une conversion en noir et blanc pourrait sauver votre cliché.

Laquelle est la meilleure selon vous, celle en couleur ou celle en noir et blanc ? Essayez d’observer si les couleurs tendent à distraire ou si elles jouent un rôle important dans l’image… Voyez-vous un avantage à la version en noir et blanc ?

Y a-t-il des textures dominantes ou intéressantes dans la photo ?

La texture est un élément esthétique important dans toutes les formes d’art, de la musique à la peinture en passant par la photographie. Nous lions naturellement les textures au toucher. Mais cette association est seulement une façon de transmettre la texture. Lorsque l’on traite de photographie par exemple, la texture est conceptualisée à travers la vue plutôt que le toucher. Nous regardons des sujets tels qu’un lézard, un arbre ou une pierre et nous les imaginons rugueux, bosselés, lisses ou irréguliers…

Les images dans lesquelles la texture tient un rôle majeur, présentent un grand avantage de conversion en noir et blanc. Comme le noir et blanc tend à accentuer la texture, cela permet au lecteur de mieux apprécier la sensation de toucher du sujet.

Voyez-vous la présence d’un contraste saisissant ou des zones d’ombres et de lumière bien marquées ?

En général, le contraste se remarque à toutes les grandes différences. Le contraste tonal qui est spécialement lié à la photographie en noir et blanc, fait référence à la différence de tons du noir au blanc en passant par les gris. Pour le contraste de couleur, il fait référence à la manière dont les couleurs interagissent entre elles. Une image à haut contraste est une image qui montre beaucoup de noir et blanc avec peu ou pas de tons moyens (gris). Les ombres et lumières fortes travaillent ensemble pour créer un fort contraste.

Les personnes qui ont lu cet article ont lu aussi :  Le flou artistique ? C'est le Bokeh !

Une fois les couleurs enlevées, ce qui reste sont les différences de tons, le genre de contraste qui contribuent à des images fortes en noir et blanc. Donc, lorsque vous analysez une photo et remarquez ces caractéristiques de lumière, ombre et contraste, vous avez un candidat parfait pour une conversion en noir et blanc.

Quelle ambiance souhaitez-vous communiquer ?

De la même manière que la texture, l’ambiance et l’atmosphère sont des choses abstraites que le photographe peut partager de manière créative à travers la photographie. Quand vous regardez une photo montrant de gros nuages, la pluie, des rues mouillées et des personnes tenant des parapluies, vous êtes frappés par une sensation particulière. Vous savez ce que c’est de marcher sous la pluie et vous êtes soudainement transportés, mentalement, à cet endroit. La photo a fait son travail de vous transmettre une certaine sensation.

La photographie en noir et blanc fonctionne surtout très bien pour créer des atmosphères dramatique ou morne. Si vous souhaitez créer une atmosphère sombre ou mystérieuse autour d’un portrait, le bon éclairage combiné à une conversion en noir et blanc est le chemin à suivre.

Pour obtenir une meilleure compréhension des facteurs qui affectent votre décision de convertir une photo en noir et blanc ou pas, pensez au placement des couleurs, au chevauchement de contraste, à la compression et d’autres éléments de design avancé.

Une atmosphère particulière en forêt (accentuée par le noir et blanc)
L’ambiance de cette photo est boostée par le noir et blanc.

Pour finir

Il est important de mettre en avant la subjectivité de ce problème. Il y a des photographes qui travaillent presque exclusivement en couleur. Et ceux qui travaillent presque exclusivement en noir et blanc. Beaucoup d’autres, cependant, tombent quelque part au milieu, produisant des photos tant en couleur qu’en noir et blanc. Étant donné la relative facilité de convertir les photos couleur en noir et blanc, il n’y a pas de raison de ne pas essayer de faire des images en noir et blanc.

Heureusement, les conseils ci-dessus ne vous aideront pas seulement à déterminer lesquelles de vos photos existantes vous pouvez convertir en noir et blanc avec de bons résultats. Mais vous aideront aussi à apprendre à voir en noir et blanc. Ce qui vous permettra d’utiliser votre appareil de manière efficace pour créer des clichés en noir et blanc incroyables !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :