Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Défi 30 jours #1 – Photographier en noir et blanc, ce que j’ai appris

Défi 30 jours #1 – Photographier en noir et blanc, ce que j’ai appris

Si vous avez lu mon article challenge 2019 de ce début d’année, vous avez certainement pu voir quelques unes des photos du premier défi que j’ai réalisées et publiées sur mon compte Instagram depuis le 15 janvier. Mais là n’était pas l’unique but de ma démarche. La véritable raison était de développer un tant soit peu ma vision en noir et blanc et de partager avec vous mes découvertes et mon ressenti après 30 jours à capturer tout ce que je pouvais autour de moi… en Noir et Blanc 🙂 . Verdict dans cet article.

Mais avant cela, je vais vous donner quelques informations et astuces pour prendre et réussir vos photos en noir et blanc directement à la prise de vue.

Les réglages

Château d’Ecaussinnes (2019) – Photo © Florent Letertre

Comme je l’avais annoncé, pour cette série, j’ai shooté directement en noir et blanc (et en Jpeg). Pour obtenir des photos monochromes issues de votre boîtier, vous devez faire quelques petits réglages. Tout d’abord, vérifiez d’avoir sélectionné le format Jpeg (ou « Raw + Jpeg » comme je l’ai fait). Notez que les fichiers Raw étant une image brute de ce que votre appareil capture (voit) réellement, les images seront en couleur par défaut lorsque vous les ouvrirez dans votre programme préféré. Les fichiers Raw nécessitent d’être post-traiter, pour créer vos noir et blanc également.

La deuxième chose à faire, est de paramétrer votre appareil pour avoir un traitement noir et blanc directement à la prise de vue. Pour ce faire, quel que soit le modèle de votre appareil, vous devez aller dans le menu et chercher à régler le Style d’image (Canon) ou le Picture Control (Nikon). Pour les autres marques, cela pourrait être quelque peu différent. Fujifilm, par exemple appelle ce réglage « Simulation de Film« .

Menu type Nikon à titre d’exemple (votre menu pourrait être un peu différent)

Menu type Canon à titre d’exemple (votre menu pourrait être un peu différent)

Une fois ce réglage fait, vous devriez voir vos photos apparaître en Noir et Blanc sur l’écran ou dans le viseur. Petite déception pour moi cependant en Jpeg sur mon Fujifilm XE-2. J’aime les forts contrastes et même avec les réglages les plus poussés, les images ne sont pas assez contrastées à mon goût. J’ai donc post-traité la sélection de photos que j’utilise pour illustrer l’article. Pour voir les photos originales sorties directement du boîtier, rendez-vous sur mon compte Instagram.

Visualisez en noir et blanc

M (2019) – Photo © Florent Letertre

Lorsque l’on débute la photographie et qu’on souhaite réaliser des photos monochromes, ça peut sembler compliqué. Je trouve que la plus grosse difficulté est d’avoir une bonne idée du résultat. Qu’est-ce qui sera bien noir, plutôt gris ou vraiment blanc ? Notre monde et notre vision sont tout en couleur. Il n’est pas très naturel pour nous humains de regarder une scène et de se l’imaginer en un coup d’œil en noir et blanc. Cependant, avec de la pratique, ça devient plus simple. Notre esprit peut nous aider à visualiser les scènes et à anticiper le passage en noir et blanc. Plus vous verrez des photos monochromes, plus vous en ferez vous-mêmes et les visualiserez et plus vous deviendrez capable d’anticiper les résultats.

En Pratique

Vous avez deux méthodes pour visualiser le résultat et développer votre pratique. La première consiste à analyser directement les photos prises et voir comment l’appareil a converti la scène. L’autre méthode est disponible plus particulièrement sur les appareils de type hybrides. Avec ces appareils, une fois le réglage N&B fait, vous pourrez voir le résultat directement dans le viseur (ou sur l’écran) avant de déclencher. Je trouve que c’est le meilleur moyen d’apprendre très vite actuellement.

Cherchez les contrastes

Collégiale de Nivelles 1 (2019) – Photo © Florent Letertre

Lors de cette période d’utilisation du noir et blanc, j’ai remarqué une seconde chose. C’est que pour obtenir des photos intéressantes, le sujet doit bien être mis en évidence. Quand je dis « mis en évidence », je veux dire que la composition et lumière sont primordiales. Si ce n’est pas le cas, le sujet peut facilement se retrouver noyé dans son environnement et l’image perd alors tout son intérêt. La façon de voir et de réaliser des photos en N&B est à mon sens tout à fait différente de ce qu’on fait en couleur.

Trop de texture ou d’éléments dans l’image peuvent rapidement constituer un trop plein d’information. Ce qui amènera le lecteur à se perdre dans l’image. Pour faire simple, je dirais qu’il faut se concentrer sur l’essentiel et chercher la simplicité. En gros, ce qui marche bien en noir et blanc, ce sont les contrastes. Plus la scène sera composée de zones très claires et de zones très foncées, plus vos noirs et blancs auront un impact ! Si ce n’est pas le cas, elles seront plutôt grises, voire fades.

Vous pouvez également jouer avec des sujets foncés sur des fonds clairs, genre des ombres chinoises. A l’inverse, les éléments éclairés par le soleil, réfléchissants ou blancs pourront ressortir dans une zone d’ombre ou un arrière-plan plus sombre. Ce point constitue pour ma part une clé liée à la vision du noir et blanc. N’oubliez pas pour autant la composition ! Elle reste la notion élémentaire d’une photo réussie et intéressante.

Mais aussi

Rangée d’Arbres (2019) – Photo © Florent Letertre

Ce premier défis m’a fait réaliser et aussi appris :

  • à ne (plus) jamais sortir sans un appareil photo
  • d’aller à la quête aux sujets et aux images à chaque occasion
  • qu’il est possible d’utiliser et de publier des « bonnes » photos prises en jpeg (le post-traitement est un plus)
  • que j’aime les photos en noir et blanc (qui donnent un peu la nostalgie de l’argentique)

Pour Conclure

Shopping by Night (2019) – Photo © Florent Letertre

Jusqu’ici mes photos monochromes étaient dérivées de photos couleur que j’imaginais en noir et blanc. Je les post-traitais pour arriver aux résultats que je voulais. Prendre ses photos en noir et blanc développe la vision en noir et blanc et permet de voir ce qui nous entoure avec un œil monochrome. C’est pour moi une aptitude que se travaille et qui s’affine avec le temps et la pratique. J’ai l’impression d’avoir évolué un peu dans ma façon de voir en noir et blanc. Évidemment, ce n’est pas en un mois qu’on peut devenir un photographe expert du N&B mais c’est un bon début, encourageant ! 😀

J’ai beaucoup aimé ce défi et j’ai vraiment apprécié de ne photographier que des sujets en noir et blanc. Je suis certain que je continuerai à le faire pour le plaisir car j’aime beaucoup ce qui en ressort. Mais surtout, je pense que je n’ai pas encore exploré tout ce que la photo noir et blanc permet de faire… et HEUREUSEMENT ! Et ce n’est pas pour autant que je ne post-traiterai plus mes images 🙂

Voici quelques unes des autres photos de ma sélection liée à cette série en Noir & Blanc

Collégiale de Nivelles 2 (2019) – Photo © Florent Letertre

Canal Feluy (2019) – Photo © Florent Letertre

Végétation Urbaine Bruxelles (2019) – Photo © Florent Letertre

Tour Bruxelles (2019) – Photo © Florent Letertre

Invasion (2019) – Photo © Florent Letertre

Vianney (2019) – Photo © Florent Letertre

Snowball Lens (2019) – Photo © Florent Letertre

Arbre Noir (2019) – Photo © Florent Letertre

Ciel d’orage sur Ecaussinnes 1 (2019) – Photo © Florent Letertre

Ciel d’orage sur Ecaussinnes 2 (2019) – Photo © Florent Letertre

Et vous où en êtes-vous dans votre pratique du N&B ? Vous avez aimé ce partage d’expérience, ce ressenti, n’hésitez pas à le partager… A très bientôt

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage

4 Replies to “Défi 30 jours #1 – Photographier en noir et blanc, ce que j’ai appris”

  1. Bonjour Florent,
    merci pour ce premier compte-rendu de ce beau défi N&B ! Tes explications et tes impressions me seront utiles pour poursuivre mon défi (je le terminerai à la fi n du mars). En effet le plus difficile est trouver le maximum de contrastes pour que les clichés aient du « peps ». De toute ta série j’ai particulièrement apprécié la rangée d’arbres (photo minimaliste !), le canal Feluy (quel beau reflet) et le snowball. Coïncidence, lors de notre sortie photo avec mon club local, notre animatrice a sorti une boule en verre, je découvrais cette nouvelle panoplie pour le photographe. J’en ai d’ailleurs commandé une :-). Je suis tenté et toi pratiques-tu régulièrement cette activité ?
    Bonne semaine et à bientôt !

    1. Bonjour Gérard. Merci pour ta fidélité et tes retours toujours très détaillés… Eh bien, c’est assez récent pour moi également, c’est un ami qui me l’a offert et je me suis dit « chouette jouet à tester » 😀 . J’essaierai prochainement et on verra ce que ça donnera.

  2. Waouw ! Très inspirant. Je suis fan du N&B et je trouve ton travail très joli. Penser aux contrastes, penser à la vie en noir et blanc. Je trouve ça intriguant et ça me donne envie d essayer. Hâte de tenter demain en cours, sous ton aile 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.