Qu’est-ce que le cadrage en photographie ?

Qu’est-ce que le cadrage en photographie ?

Cette semaine, je reviens avec un article lié à une notion élémentaire de la composition : le CADRAGE. C’est en effet, une autre façon de proposer des photos plus originales et qui sortent du lot. Lorsque vous ne pouvez pas modifier la lumière, vos réglages ou le décors, il vous reste la liberté d’opter pour un cadrage original. J’aborderai la composition plus en profondeur très bientôt mais comme la règle des tiers, le cadrage fait partie des bases de la composition…

Que vous soyez débutant, amateur ou pro, le cadrage est une part importante de votre expression photographique. Mais lorsque l’on démarre la photographie on se demande souvent quel est le meilleur cadrage en fonction du sujet. Eh bien, il y a des règles. Ou plutôt, il y a certains critères à respecter. Ils peuvent guider le photographe débutant vers le meilleur choix selon ce qu’il souhaite exprimer. Je vous explique tout ça !

Généralités

Cadrer c’est le fait de délimiter la zone dans laquelle on fera entrer notre sujet et son environnement (éventuellement). Cela permet de choisir ce que l’on veut garder ou non dans le cadre en fonction du message que l’on souhaite faire passer. Le cadrage fait donc bien partie intégrante du processus de composition. Lorsque l’on cadre, on est face à des choix à faire… comme souvent en photographie finalement. Dans ces choix, il y a le format de l’image, le type de cadrage et l’une ou l’autre règles à respecter…

Formats

En général, le format dépend du type d’appareil photo ou de son capteur. C’était le cas déjà au temps de l’argentique avec les appareils moyens formats et les reflex 35mm (entre autre) qui utilisaient des films différents. C’est également le cas aujourd’hui avec le numérique : les appareils compacts ayant des capteurs différents des reflex ou des hybrides.

Le format le plus connus restant le 35mm des négatifs argentiques (24x36mm) adapté aujourd’hui au numérique sur les reflex « Plein Format ». Ces différents formats ont chacun leur utilité et leurs avantages. On choisira un format en fonction du message ou de l’émotion que l’on veut faire passer.

Format Carré

La format carré est un format 1/1, comme son nom l’indique c’est un format dont les quatre côtés ont la même dimension. En numérique, le format carré est en général un recadrage d’une photo prise au format rectangulaire. Le photographe fera ce recadrage sur ordinateur à l’aide d’un logiciel de retouche.

Du temps de l’argentique, ce format a beaucoup été utilisé en moyen format. Ces appareils utilisaient des film adaptés 6x6cm. Il existe également des appareils photo numériques (moyen format) qui prennent directement des photos au format carré. Cependant, leur prix est extrêmement élevé dû à la taille du capteur qui est largement supérieure à celle du capteur Plein Format (24×36).

Portrait au format Carré

C’est le format le moins utilisé malgré l’impression d’harmonie et de stabilité qu’il procure. C’est un cadrage qui ne convient pas à tous les sujets. Un bon cadrage n’est simple avec ce format surtout si le sujet a un axe vertical ou horizontal très présent. Il a ses fans et ses détracteurs, en gros, on aime ou on n’aime pas.

Format 3/2

Le Plein Format (24x36mm) comme son petit frère l’APS-C (16x24mm) utilisés dans la majorité des reflex, produisent des images rectangulaires plus allongées aux proportions 3/2. C’est le format « standard » des photos. Lorsque vous développez sur papier, vous choisissez des photos 10x15cm, 13x19cm ou 20x30cm par exemple.

Paysage au format 3/2

Au delà du matériel, le format 3/2 est le format le plus utilisé dans le monde de la photographie. La raison est que c’est le format qui offre la meilleure dynamique aux images. Si vous utilisez un réflex, ce sera le format par défaut.

Format 4/3

Les appareils compacts et bridges possèdent un capteur encore plus petit que le capteur APS-C. Ses proportions sont un peu différentes, 4/3 pour être précis. Ce qui donne également des photos rectangulaires mais légèrement plus hautes que les 3/2 pour une même longueur. Par exemple, si on reprend l’impression papier sur du 10×15 en 3/2, on aura du 11x15cm pour le 4/3. D’autres tailles du format 4/3 seront 13x18cm, 20x27cm entre autres.

Paysage au format 4/3

Moins apprécié que le 3/2 à cause de sa dynamique moins présente, c’est un format qui est moins utilisé de manière générale et qui tend à disparaître avec le temps.

Format Panoramique

Le format panoramique est un format rectangulaire beaucoup plus allongé. Il est surtout utilisé pour des photographies de paysage. Il permet d’englober des scènes nécessitant un large champs. On parle de format panoramique dès que la proportion est supérieure à 2/1. Il n’y a cependant pas de règle pour les dimensions du format panoramique. D’ailleurs, une photo panoramique peut être un recadrage d’une photo classique (3/2).

Paysage au format panoramique

Types de cadrages

1. Cadrage Horizontal (Format Paysage)

Instinctivement, quand nous débutons, nous choisissons de cadrer horizontalement la plupart du temps. Cela est lié à notre vision d’être humain avec nos yeux disposés à l’horizontal. En effet, nous voyons à l’horizontal et il est plus logique pour nous de faire une photo dans ce format. Il nous rappelle ce que nous voyons chaque jour. Le cadrage horizontal exprime un sentiment de stabilité, de calme et d’équilibre.

Un paysage calme et reposant

Contrairement à ce que son nom indique, le format paysage n’est pas réservé à la photographie de paysage. Pour la photo ci-dessous, j’ai volontairement opté pour un cadrage horizontal afin donner un peu d’espace au modèle et suggérer un contexte, une ambiance. On peut voir que la photo a été prise en ville lors d’une belle journée ensoleillée. Tout un programme 🙂 .

Portrait pris en format paysage

2. Cadrage Vertical (Format Portrait)
Ce cadrage est préféré pour les sujets verticaux ou de plus grande taille qui n’entrent pas naturellement dans le cadrage horizontal. On l’utilise donc souvent en portrait ou pour photographier des buildings et des monuments (La Tour Eiffel par exemple). Ceci dit, rien n’empêche de l’employer pour tout autre type d’image. Vous pouvez même faire du paysage en format portrait si vous le souhaitez.


3. Cadrage Incliné
Une photo dont le cadrage est incliné sera toujours regardée à la verticale ou à l’horizontal. L’inclinaison de l’image donne une perspective différente au sujet. Souvent, elle permet d’accentuer la dynamique globale de la photo.  Il ne faut cependant pas en abusé car nous ne sommes pas habitué à voir les choses de cette manière. A force, on peut se lasser de ce genre de cadrage.

Le Space Needle de Seattle prise de biais pour remplir le cadre et donner de la dynamique
Un cadrage incliné pour un portrait original

4. Cadrage Serré
Un cadrage serré permet de mettre l’accent sur un élément précis de l’image. Ce qui pousse naturellement le lecteur à regarder cet élément. Ce peut être le regard dans un portrait mais aussi un accessoire ou un objet dans une scène.

5. Cadrage Large
Le cadrage plus large place le sujet dans son environnement et donne une ambiance . Un cadrage large inclue des éléments pouvant apporter plus de sens à l’image. Si la scène s’est déroulée en ville ou à la campagne. A quelle saison la photo a été prise, en été ou en hiver. Et toute une série d’autres informations utiles à montrer le contexte.

Peut-on cadrer comme on veut ?

Cette question est très souvent posée et je vais y répondre de façon simple. Le fait d’essayer et d’oser des cadrages différents et variés est une très bonne chose pour la créativité. Cela vous permettra de découvrir ce qui marche et est intéressant. Donc, juste pour ça, oui ! Tentez tout ce qui vous vient à l’esprit… Il y a cependant une règle importante et facile à mettre en pratique : ne couper pas votre sujet avec le cadre n’importe où ! En portrait, par exemple, il ne faut couper aucune petite partie du corps comme le nez, les oreilles, les yeux ou la bouche. De même, les mains doivent être entières si elles sont visibles dans le cadre. Par contre, les autres membres (bras, jambes,…) peuvent être coupés. Cependant, on le fera toujours au milieu d’un membre. ça évite de donner l’impression que le sujet a un membre amputé. Au niveau du visage, on peut couper le front mais on ne coupera jamais un menton. Bref, si vous choisissez de couper votre sujet, allez-y franchement afin que le lecteur voit que c’est intentionnel. Sinon il pourrait croire que c’est une erreur du photographe et votre photo perdrait tout son intérêt.

Recadrage

Recadrer est une action que l’on peut faire après la prise de vue. Elle consiste à réduire ou à refaire le cadrage à partir de la première photo que l’on a réalisé. Cette opération se fait en général depuis un ordinateur via un logiciel dédié type Lightroom ou Photoshop. Vous pouvez cependant déjà faire un recadrage directement dans l’appareil photo pour une bonne partie d’entre eux.

Vous êtes toujours là ? 😀 C’était un gros sujet que je considère comme essentiel dans l’apprentissage de la photographie. Je pense que vous pouvez trouver dans cet article beaucoup de clés pour vous aider à voir plus clair et démarrer votre progression dans vos compositions. Si vous avez aimé et que ça vous a éclairé, partagez pour en faire profiter les autres. Et laissez-moi un commentaire pour me dire quel cadrage vous préférez…

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 4
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.