Les 9 critères à considérer pour une auto-critique photographique constructive

Les 9 critères à considérer pour une auto-critique photographique constructive

Nous cherchons tous à évoluer dans notre pratique de la photographie. On peut juste vouloir faire de meilleures photos, pour qu’elles soient réussies et jolies. Mais on peut aussi vouloir atteindre un certain niveau de créativité pour réaliser des images qui marquent. Il y a également une multitude d’autres raisons qui font que nous voulons toujours faire mieux. Pour certains, le but ultime est de pouvoir exposer leur travail au regard du public. Ce qui peut sembler difficile voir impossible pour d’autres à cause d’une auto-critique trop sévère.

En photographie, que vos objectifs soient grands ou petits n’a pas vraiment d’importance. Ce qui compte réellement, c’est ce que vous souhaitez exprimer à travers vos images. Et dans ce cadre, vous êtes les seuls juges de vos réalisations. Il faut malgré tout être objectif dans votre démarche créative. Pour cela, l’outil le plus efficace sera la critique et plus précisément l’auto-critique. Cette dernière est d’ailleurs souvent plus sévère.

Évoluer rapidement

Dès que vous commencez à faire appel à l’auto-critique pour votre pratique de la photo, vous allez accélérer votre processus d’apprentissage. En effet, en étant honnêtes avec vous-mêmes, vous serez juste sur votre critique et vos choix de photos. Vous pourrez reconnaître les photos réussies et celles qui ne le sont pas. Mieux, vous verrez les raisons qui font qu’une photo est ratée et vous apprendrez de ces erreurs pour améliorer les suivantes.

L’intérêt de l’auto-critique est donc de pouvoir reconnaître les « vraies » bonnes photos. Il arrive que dans l’euphorie de l’instant qui suit la prise de vue, vous ayez tendance à voir des bonnes photos qui n’en sont pas car vous êtes encore sous l’effet de l’émotion qui vous a fait déclenché. Avec un peu de temps et de recul, vous vous déchargez de cette émotion et vous devenez plus objectif dans cette appréciation.

Objectivité

Être objectif est nécessaire pour une auto-critique efficace. Il n’est pas question de surestimer ses œuvres ou à l’inverse de se dévaloriser à l’extrême pour une photo mal cadrée ou floue. Être objectif, c’est un peu jouer l’observateur extérieur, devenir une autre personne que le photographe de cette image. Dès lors, vous voyez cette photo d’un autre œil et vous pouvez l’apprécier à sa juste valeur. Un peu comme si vous regardiez la photo d’un autre photographe. Pour être capable de juger vos photos de la manière la plus objective possible, au-delà de l’émotion qu’elle transmet, le mieux est de considérer une liste de critères. Ces critères sont comme des règles à respecter pour obtenir LA photo.

Je vais donc vous donner une série de neuf critères qui font une bonne photo. Je les ai classé dans un ordre logique (pour moi) qui correspond aux critères qui sont les plus simples à respecter vers les plus compliqués. Cependant, cela reste basé sur mon expérience personnelle et mon niveau. Certains d’entre vous ont peut-être un don pour la composition et d’autres un niveau technique particulièrement élevé. Quoi qu’il en soit, sachez que tout cela se travaille et se développe, peu importe votre niveau.

1. La Lumière et l’Exposition

Auto-critique en photo - L'exposition

La lumière est essentielle en photographie. C’est elle qui permet de voir le sujet, l’atmosphère du moment, de percevoir la profondeur et les dimensions. Pouvoir observer et comprendre la lumière permet d’améliorer nettement vos photos. Assurez-vous d’avoir une exposition correcte. La scène et le sujet doivent être bien visibles et lisibles. Vous l’avez compris, la lumière est l’élément majeur d’une bonne photo. Il y a donc plusieurs questions à se poser concernant la lumière :

  • L’exposition est-elle correcte et la lumière a-t-elle bien été utilisée ?
  • Comment serait ma photo si la lumière était différente ? Meilleure ou moins bonne ?
  • La photo serait-elle mieux réussie si elle était prise tôt le matin ou au moment du soleil couchant ?
  • Aurait-on pu avoir une meilleure lumière ? Comment ?
Les personnes qui ont lu cet article ont lu aussi :  Le flou artistique ? C'est le Bokeh !

2. La Technique

Auto-critique en photo - La Technique

Maîtriser la technique est en lien directe avec la qualité de la photo en elle-même. Ce qui inclut l’exposition, la netteté ou le flou, le bruit,… tous ces points peuvent faire que votre photo est ratée ou au contraire exceptionnelle. Mais ça, la plupart des gens le savent. Vous devez donc vérifier ces aspects avant de publier une photo. Voir si le sujet est net, s’il n’y a pas du bruit dans les ombres, si les blancs ne sont pas brûlés, vérifier si les tons de peau sont naturels et agréables à regarder.

3. Le Sujet

Auto-critique en photo - Le Sujet

Identifier le sujet principal au premier coup d’œil est une des clés d’une photo réussie. Cela permet de guider le lecteur à travers votre image grâce au fil conducteur. Idéalement, on choisira un seul sujet pour faciliter la lecture. S’il y a présence de plusieurs sujets, faites en sorte de les organiser de manière hiérarchique. Là encore, posez-vous les bonnes questions pour une auto-critique constructive :

  • Le sujet ou le centre d’intérêt est-il bien identifiable ? Clair et évident ?
  • Y a-t-il des éléments perturbateurs ?
  • N’importe quel lecteur regardant la photo pourrait identifier le centre d’intérêt ?
  • Certaines règles de composition ont-elles été utilisées ou prises à contre-pied ? Lesquelles et pourquoi ?
  • Certaines techniques sont-elles régulièrement utilisées ? Pour rendre vos photos identifiables, votre style…

4. La Composition

Auto-critique en photo - La Composition

Les règles de composition font partie des choses les plus compliquées à comprendre et à intégrer lorsque l’on débute. Pour faire simple, c’est l’art d’agencer les éléments dans le cadre. La plus populaire est la règle de tiers, mais il y a bien plus que cette simple règle. Il y a toutes une série de moyens pour captiver le regard du lecteur et le diriger où bon vous semble de manière volontaire. Par exemple, y a-t-il des lignes directrices qui aident le regard à se déplacer dans l’image ? Ensuite, pour continuer à capter le regard une fois dans l’image, y a-t-il assez de tensions, textures, contrastes, répétitions, espaces vides ?

5. Les Couleurs

Auto-critique en photo - Les Couleurs

La cohérence des couleurs et des tons est primordiale pour éviter de faire fuir le lecteur. Comme point de départ, on choisira des couleurs vraies, le plus proche possible de la réalité. L’harmonie de l’image est aussi liée au rendu authentique des couleurs. Cela permet d’améliorer sa perception au niveau émotionnel. Il peut arriver de dévier légèrement si ça apporte un plus à l’histoire racontée par l’image. Tirer la balance de blancs vers les tons oranges (chauds) ou les tons bleus (froids) ne transmettra pas la même sensation au lecteur. On peut se poser quelques questions :

  • Y a-t-il cohérence entre les émotions que vous voulez transmettre et les tons et les couleurs choisis ?
  • Les couleurs choisies sont-elles en accord avec le thème ou l’histoire représentés ?

6. L’histoire

Auto-critique en photo - L'Histoire

La réussite d’une image nécessite que le sujet et l’histoire racontée par celui-ci soient adaptés. Au moment d’analyser vos photos et de lancer votre processus d’auto-critique, vous pouvez envisager de vous poser les questions suivantes :

  • L’histoire racontée et le sujet sont-ils en adéquation ?
  • Le symbolisme est-il évident, cohérent ?
  • Peut-on observer une continuité avec les autres éléments utilisés dans la composition ?

7. L’impact

Auto-critique en photo - L'Impact

L’effet « WOW » ou plus simplement l’impact de votre photo est le sentiment naturel qu’elle suscite lorsqu’on la voit pour la première fois. Réaction spontanée et incontrôlable. En général, cet effet sera le même pour un grand nombre de lecteurs même ceux qui aiment une pratique photo proche de la vôtre. Quelles sont les réactions des gens lorsque vous montrez vos images ? Vous avez le moyen qui vous permettra de constater l’effet de vos photos sur votre entourage ou vos followers.

Les personnes qui ont lu cet article ont lu aussi :  5 trucs imparables pour des photos de sports (extrêmes) réussies

8. La Créativité

Auto-critique en photo - La Créativité

La créativité est liée à votre imagination et votre façon bien personnelle d’utiliser vos aptitudes techniques pour l’exprimer. C’est grâce à votre créativité que vous pourrez produire des effets visuels surprenants propres à votre univers. Évidemment, cette créativité peut être mise en œuvre pour chacune de vos pratiques photographiques. J’imagine que vous avez déjà vu des images similaires aux vôtres. Dans ces cas-là, qu’est-ce qui fait la différence et fait que la vôtre est mieux réussie ou plus percutante ?

9. Le Style

Auto-critique en photo - Le Style

Comme je l’ai dit au début de cet article, ces critères étaient classés par ordre de difficulté. Et la recherche de votre style photographique est effectivement la partie la plus compliquée ou du moins la plus longue à définir. C’est en fait le cas avec toutes les disciplines artistiques. En peinture comme en écriture, il est courant de voir des styles bien particuliers, propres à l’artiste. Vous ne pourrez cependant pas toujours appliquer votre style aux photos que vous réaliserez au quotidien, car tous les sujets ne s’y prêteront pas. C’est par contre, quelque chose que vous pouvez utiliser dans la plupart de vos travaux et projets personnels.

Et vous, savez-vous définir votre style ? Qu’est-ce qui fait que votre photo est la vôtre, ses aspects particuliers liés à la prise de vue ou au post-traitement ? Si vous souhaitez approfondir ce dernier point, je vous conseille de lire l’excellent livre de Denis Dubesset « Les Secrets du Style en Photographie« . Je vous en parlerai prochainement dans un article dédié.

Conclusion

Donc pour résumer, je dirais que l’auto-critique devrait faire partie du processus de travail photographique. En gros, vous déclenchez, vous développez et vous validez vos images grâce à l’auto-critique. Si la photo remplit les critères que vous considérez importants pour une photo réussie, vous la gardez et la publiez. Sinon, regardez ce qui aurait pu être amélioré et prenez note pour votre prochaine sortie. Dans quelques temps, vous verrez la qualité de vos images grandement évoluer.

Voici une liste de questions à vous poser lorsque vous jugez vos photos. Si elles suivent et respectent les différents points de cette liste (et ceux détaillés plus haut), il y a beaucoup de chance pour que vos photos soient très bonnes et ne passent pas inaperçu.

  1. L’exposition est-elle correcte et la lumière a-t-elle bien été utilisée ?
  2. La technique est-elle maîtrisée ?
  3. Le sujet ou le centre d’intérêt est-il bien identifiable ?
  4. La composition est-elle réussie ?
  5. Les couleurs sont-elles cohérentes et réalistes ?
  6. La photo raconte-t-elle une histoire ?
  7. La photo a-t-elle peu ou beaucoup d’impact ?
  8. Est-elle plus ou moins créative ?
  9. Correspond-t-elle à votre style ?

Vous avez-aimé cet article et les conseils donnés, n’hésitez pas à partager pour en faire profiter vos amis photographes. Je suis certain que cette liste peut vous aider à faire évoluer la qualité de vos photos. Bon amusement et bonnes photos à vous.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :