Trouvez votre force en isolant – 3 méthodes pour faire ressortir votre sujet !

Trouvez votre force en isolant – 3 méthodes pour faire ressortir votre sujet !

Inclure toutes sortes d’éléments et de détails inutiles dans une photo détourne l’attention du lecteur du sujet principal. Remplir le cadre ! C’est une des seules règles de composition à suivre si vous souhaitez limiter ou supprimer la distraction liée aux éléments perturbateurs. Isoler son sujet le met en évidence, le fait ressortir pour que le lecteur soit directement attiré par lui. N’incluez rien qui ne vous aide pas à mieux raconter l’histoire que vous mettez en image. Si ce n’est pas pertinent ou si ça n’apporte pas un plus à votre photo, supprimez-le !

Dans cet article, je partage avec vous trois méthodes efficaces pour isoler vos sujets.

1. La Balance de Lumière

Photographier un sujet sur un fond sombre est toujours agréable. Quand votre sujet est plus éclairé que l’arrière-plan, vous pouvez facilement exposer de manière à obtenir un arrière-plan très sombre voire même complètement noir. C’était une excellente technique utilisée par les photoreporteurs pour les journaux lorsque les photos étaient publiées en noir et blanc. C’est une technique qui fonctionne particulièrement bien pour des portraits.

Entrainez votre œil, cherchez les situations adaptées à cette technique. Au début, ça demandera un peu de concentration. Une fois que vous saurez ce que vous devez chercher, ça deviendra instinctif. Recherchez les endroits totalement dans l’ombre, sans lumière de quelque sorte, reflets de lumière. La zone doit être exempt de rayon lumineux. En prenant l’exemple qui suit, lors d’une séance de portrait, le parapluie noir a servi de fond noir pour isoler le modèle de son environnement. La première photo montre l’environnement.

85mm à f/2.2, 1/640s à 200 ISO

Dans ce portrait pris dans la rue un jour de pluie, la modèle est bien éclairée et mise en évidence sur un fond très foncé. Le parapluie noir posé sur l’épaule et mis vers l’arrière offre un arrière-plan sombre uniforme (ou presque), parfait pour isoler le sujet. La lumière diffuse d’un ciel couvert ou pluvieux limite les ombres disgracieuses sur le visage. Par ailleurs, n’étant pas trop forte, la lumière ne traverse pas le parapluie et n’affecte pas trop l’intérieur qui reste bien sombre.

Technique d’exposition

En réglant votre appareil pour exposer correctement le visage, l’arrière plan s’il est foncé, sera automatiquement sous-exposé. La meilleure façon de faire pour cela est de travailler en Mode Spot pour mesurer la lumière directement et uniquement sur le visage. En Mode de Mesure Matricielle ou Pondérée Centrale, vous n’obtiendrez pas de résultats satisfaisants. En effet, dans ces cas là, l’appareil mesure en prenant en compte une partie (ou la totalité) de la scène qu’il essaiera de bien exposer. Votre sujet sera alors surexposé et les détails de la scène seront visibles dans les zones d’ombre de l’arrière-plan.

Vous pouvez utiliser la même méthode avec une arrière-plan plus lumineux que votre sujet. Même si c’est parfois plus compliqué si la lumière est trop forte ou si elle vient directement dans l’objectif (en contre-jour). Vous utiliserez également la même technique si avez une lumière plus importante à l’arrière-plan que sur votre sujet. La Mesure Spot vous permettra à nouveau de mesurer la lumière uniquement sur votre sujet et de l’exposer correctement même avec un arrière-plan surexposé.

2. Le Contrôle de la Netteté et de la Profondeur de Champs

Une autre méthode couramment utilisée pour isoler un sujet est une faible profondeur de champs et une mise au point minutieusement faite sur le sujet. Pour cela, il est souvent recommandé d’avoir un objectif de focale fixe à grande ouverture (f/1.8 ou f/1.4). Grâce à un objectif de ce type, en général plutôt bon marché, vous pouvez facilement obtenir des jolis flous d’arrière-plan qui font ressortir votre sujet.

L’utilisation de la grande ouverture est évidemment au cœur de cette technique. Il ne suffit cependant pas de choisir la valeur la plus petite. La distance sujet-photographe a également un impact important sur le flou d’arrière-plan. Plus vous êtes proche de votre sujet, plus votre fond deviendra flou, quelque soit l’objectif que vous utilisez. De même avec la distance sujet-fond. Plus votre sujet sera éloigné du fond, plus l’arrière-plan sera doux (flou).

Enfin, le choix de la focale influence aussi beaucoup la profondeur de champs. Un téléobjectif (focale supérieure à 85mm) vous donnera toujours un arrière-plan plus flou qu’un objectif grand-angle (focale inférieur à 35mm).

Apprenez à bien regarder avant de déclencher. Contrôler toujours ce sur quoi vous vous concentrez, mais également les autres paramètres permettant d’influencer votre profondeur de champs. En vous appliquant à cette action, vous pourrez inclure les détails que vous souhaitez sans compromettre l’attention sur le sujet principal.

85mm à f/2.2, 1/200s à 250 ISO

Pour le portrait ci-dessus, je me suis concentré sur mon modèle. J’ai choisi de cadrer plus large et d’avoir un peu de détails à l’arrière-plan, sans que cela soit trop net. Je trouvais l’arrière-plan pertinent pour cette photo, afin de donner un environnement à ce portrait.

3. Les choix de composition pour isoler votre sujet

Le point de vue (l’angle que vous choisissez, d’où vous prenez votre photo) affecte ce que vous intégrez ou non dans votre cadre. Souvent, un simple petit changement dans la position de votre appareil photo peut avoir un impact significatif sur ce qui est présent dans votre cadre et ce qui est « rejeté ».

Bougez autour de votre sujet et regardez ce qui se passe au niveau de l’arrière-plan. Avoir un arbre ou un poteau qui donne l’impression qu’il sort de la tête de votre sujet va être perturbant pour le lecteur. Changer de point de vue, en bougeant un peu vers la droite ou vers la gauche fera disparaître cette distraction. Choisir une position plus basse ou plus élevée peut aider si une ligne horizontale prononcée visible dans l’arrière-plan « découpe » votre sujet de façon inappropriée. Se servir de différents éléments présents dans la scène peut également aider à isoler le sujet comme le montre la photo suivante.

50mm à f/2.2, 1/1250s, 100 ISO

Prenez votre temps. En réalisant votre composition, soyez attentif à votre arrière-plan autant qu’à votre sujet. Juste après avoir pris votre première photo, regardez-là sur l’écran de l’appareil et voyez si vous n’avez pas loupé quelque chose. Analysez l’arrière-plan. Souvent vous y verrez des éléments perturbateurs qui vont distraire le lecteur, l’éloigner du sujet principal. Déplacez-vous légèrement, d’un côté, de l’autre, en haut ou en bas. Concentrez-vous sur la relation entre votre sujet et les éléments de son arrière-plan.

Conclusion

Les méthodes pour isoler un sujet sont nombreuses et variées. Vous pouvez utiliser le contraste des couleurs, les motifs interrompus, le recadrage sélectif et d’autres techniques qui vous aideront à mettre votre sujet en avant. Vos photographies sont souvent plus fortes lorsque vous déterminez clairement le sujet. Essentiellement pour qu’il soit reconnaissable par rapport au reste des éléments présents dans le cadre.

Essayer les méthodes présentées dans cet article vous aidera à réaliser des compositions plus intéressantes et qui attirent l’œil. Essayez celles-ci, mais essayez-en également d’autres. Découvrez et utilisez celles qui vous parlent. Cela vous permettra de développer votre style photographique à vous dès que vous commencerez à l’utiliser régulièrement.

Et vous, avez-vous une méthode pour faire ressortir votre sujet ? Quelle est-elle ?
Merci ! A bientôt pour un nouvel article photo.
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 5
    Partages

2 Replies to “Trouvez votre force en isolant – 3 méthodes pour faire ressortir votre sujet !”

  1. Merci Florent pour cet article très bien décrit avec des exemples précis (le coup du parapluie) qui vont m’aider lors de mes prochains clichés. Ton style est plaisant à lire et les explications sont facilement assimilables. Bonne continuation.
    PS : en m’inspirant de la tienne, je me suis une liste mensuelle de défis 🙂

    1. Super ! Merci pour ton retour Gérard… ça me conforte dans mon approche de partage de mon expérience et de vulgarisation de la photographie pour que mes articles (et explications) soient accessibles à tout un chacun. Chouette pour les défis 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.