Pourquoi considérer le développement de ses photos après la prise de vue ?

Pourquoi considérer le développement de ses photos après la prise de vue ?

Personnellement je me considère comme un photographe et non comme un graphiste. Vous vous demandez sûrement pourquoi je dis ça, n’est-ce pas ? Eh bien, simplement parce que je considère que le photographe crée ses images essentiellement lors de la prise de vue. Le plus gros du travail consistant à regarder l’environnement et la lumière, déterminer le sujet, quel est le meilleur angle et quels réglages de son appareil donneront les résultats les mieux adaptés à ce qu’il veut montrer ou exprimer. Le graphiste, lui, partira de n’importe quelle photo (ou presque) et en fera une image « arrangée », parfois irréelle. Attention, je n’ai pas dis que les photographes ne retouchent jamais leurs photos ! Mais ils le font avec parcimonie et dans un but ultime de sublimer la photo déjà bien réalisée. développement

Tout ça pour dire que je considère qu’il y a une grosse différence entre le développement (numérique) et la retouche photo à proprement parler. Le post-traitement que l’on peut aussi appeler développement consiste en une série de réglages qui permettent d’optimiser et peaufiner une image. Modifier le contraste, l’exposition, la balance des blancs et la netteté par exemple. Quand on parle de retouche on pense surtout à Photoshop et à l’ajout ou la suppression d’éléments qui rendent une photo « trop » parfaite, voire parfois surréaliste. Bref, dans cette article, je vais surtout vous dire pourquoi il est important de développer ses photos et comment s’y prendre.

Qu’appelle-t-on développement

Le capteur de l’appareil photo enregistre des informations brutes. On peut dire qu’il capture « ce qu’il voit », tel quel. Le développement consiste à traiter toutes les données enregistrées pour leur donner un rendu acceptable et visible pour notre œil humain. Ce qui permet au lecteur de les regarder et les apprécier. J’entends déjà les commentaires de certains : « mais moi je vois mes photos sur mon appareil » ou « les photos que je mets sur mon ordinateur, je peux les regarder sans rien faire ». C’est exact ! Et la raison est simple, la plupart des appareils utilise un système de développement intégré. Donc, il y a toujours un développement (ou post-traitement) à faire pour les photos numériques.

Le fichier RAW de votre appareil est le négatif numérique que le capteur crée à partir de la lumière et du cadrage choisi par le photographe. Ce fichier nécessite impérativement d’être développé comme l’étaient les films argentiques une fois qu’ils avaient été exposés à la lumière. Il existe deux types de développements numériques, celui intégré à l’appareil comme je l’ai mentionné plus haut. Et celui que le photographe peut faire avec un logiciel spécifique, une fois les fichiers transférés sur l’ordinateur. Pourtant, les deux font la même chose. Traiter les données enregistrées par le capteur de l’appareil et modifier certains paramètres pour obtenir une image qui soit lisible et représente au mieux la scène photographiée. Mais alors quelle est la différence entre les deux me direz-vous ? Je vous explique tout ça dans le paragraphe suivant.

Pourquoi développer ses photos

Aujourd’hui, la plupart des gens ont un appareil photo et peuvent prendre des photos de bonne qualité, même avec un Smartphone. Les photos créées par défaut par leurs appareils sont développées directement dans ces appareils. C’est-à-dire que le fichier numérique brut (RAW) contenant toutes les informations de la prise de vue est développé par le logiciel interne conçu et paramétré par le constructeur. Résultat, vous avez une image développée et prête à être utilisée. Cependant, elle sera très neutre de façon à plaire à une majorité de gens (ou personne). Si vous aimez les images plus saturées ou plus contrastées,… ou qui vous ressemble tout simplement, vous ne vous y retrouvez pas.

C’est là que le développement personnalisé intervient. Post-traiter soi-même ses photos, c’est finaliser un peu plus sa chaîne photographique. Régler, cadrer, déclencher tout le monde peut le faire. Mais développer, éditer, imprimer ou tirer sur papier font également partie de la pratique de la photographie, même amateur. Grâce au développement, vous prenez le contrôle du résultat final. Si vous voulez modifier le contraste, jouer sur l’exposition, la balance des blancs ou la netteté, c’est possible.

Voici un exemple d’une photo prise lors d’un voyage au Myanmar. La première version ci-dessous est celle sortie telle quelle du boîtier alors que la deuxième a été traitée « manuellement » à partir du fichier brut (RAW). Qu’en pensez-vous ?

Cette photo est la version jpeg sortie du boîtier. L’exposition est bonne mais les ombres sont bouchées
dans le bas et les couleurs ne sont pas tout à fait celles représentant l’ambiance du moment.
De plus il y a une tache dans le ciel dûe à une poussière présente sur le capteur.
La version post-traitée, rend des couleurs plus chaleureuses et plus proches de ce que j’ai pu voir à l’oeil
nu lors de ce levé de soleil, même si elles sont légèrement accentuées. L’avant plan a été débouché et la
tache enlevée.

Avantages et Inconvénients du post-traitement

Vous ayant déjà expliqué dans le paragraphe précédent la raison pour laquelle il est important de développer, je vais juste vous énumérer rapidement les quelques avantages et inconvénients de développer ses photos. Commençons par les avantages.

1. Avantages

    • Contrôle sur l’image finale et peaufinage
    • Personnalisation du rendu de l’image (contraste, saturation, BdB,…)
    • Récupération de certains défauts dans l’image

2. Inconvénients

    • Nécessité d’un programme spécifique (coût, apprentissage)
    • Temps supplémentaire pour développer
    • Poids des fichiers RAW (Stockage sur cartes et disques durs)

Quel programme utiliser

Comme vous l’avez lu plus haut, un des inconvénients du développement est de devoir utiliser un programme adapté. Il en existe évidemment des dizaines. Certains sont plus complexes et plus aboutis que d’autres. L’utilisation de quelques uns d’entre eux est plus instinctive ou logique, alors que pour d’autres, c’est plus compliqué. Vient ensuite la question du coût, les logiciels gratuits ou payants. Choisir un logiciel peut devenir un calvaire lorsque l’on débute… et même après ! Pour cette fois, je vais me limiter à vous donner une petite liste des 7 logiciels que je considère les plus intéressants selon la position d’un débutant en la matière.

J’ai commencé cette liste par les logiciels génériques des principales marques d’appareils. On les oublie souvent… or, ils peuvent permettre une première découverte du développement numérique à moindre coût. Ensuite viennent les logiciels Open Source qui sont gratuits également et (très) performants, même s’ils sont un peu plus difficiles à appréhender au départ. Je termine cette liste par les solutions les plus utilisées et performantes mais payantes. Cette liste reste cependant informative et exhaustive car il en existe bien d’autres, mais ceux-ci, sont ceux que je recommande en général à tous les débutants de mon entourage. Après, chacun doit trouver chaussure à son pied et le seul moyen est de tester.

Conclusion

Même si de nombreux logiciels d’édition ou développement permettent de faire la même chose, certains sont à déconseiller lorsque l’on démarre. Si vous débutez, évitez des logiciels comme Photoshop qui sont bien plus complexe que la majorité de ceux cités plus haut et pourraient vous effrayer ou vous dégoûter du post-traitement.

Une chose est certaine, vous pourrez toujours garder et utiliser les photos que votre appareil produira par défaut. Mais seule l’image créée par vous au cours du post-traitement aura ce petit goût en plus, cette saveur de satisfaction d’avoir réalisé LA photo. Au-delà de cette satisfaction, vous approcherez progressivement des photos au rendu qui vous ressemble, qui dénotent et représentent votre style bien à vous. Malgré les contraintes, découvrir le développement, c’est l’adopter. Essayez et dites-moi ce que vous en avez pensez (en commentaires).

J’espère que cet article vous aura au moins tenté, sinon convaincu de faire le pas… n’hésitez pas à partager votre expérience ou me dire quel est votre logiciel de développement.

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :