Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Comment faire facilement de beaux filés d’arbres

Comment faire facilement de beaux filés d’arbres

Comme pour la plupart de mes articles, j’aime parler d’un sujet en l’ayant essayé et pratiqué moi-même. C’est le cas du sujet de cet article, le filé d’arbres. J’ai découvert cette technique tout à fait par hasard en me baladant sur un groupe Facebook de photographes débutants que je suis depuis quelques temps. Quelqu’un avait posté la photo d’une cascade en pose longue que je trouvais particulièrement belle et réussie. Mais il y avait quelque chose de plus… les cimes des arbres étaient floues, une sorte de flou artistique qui me plaisait.

J’ai posé la question à l’auteur pour connaître son SECRET… et il me l’a donné, sans hésiter :-). C’était une photo réalisée avec cette technique, que l’on appelle « filé d’arbre ». Je me suis donc documenté un peu et je me suis lancé dans quelques essais. Je vais partager avec vous quelques unes des photos que j’ai réalisé mais également vous donner quelques conseils et astuces pour que vous puissiez vous aussi vous essayer à cette technique simple et intéressante.

Réglages et technique

Avec un petit peu d’expérience et les bons réglages, les filés d’arbres sont assez faciles à réaliser. Vous pouvez, après quelques tentatives, arriver à obtenir des photos relativement esthétiques qui sont plutôt à classer dans la catégorie des photos artistiques. Je vous mettrai d’autres photos exemples en fin d’article. Mais avant ça, je vous donne les détails concernant les réglages à utiliser pour arriver à ce genre de résultat.

Tout d’abord, niveau matériel, favorisez une focale courte type 24mm. On peut obtenir malgré tout obtenir de chouettes résultats avec un téléobjectif de 105mm par exemple. On travaillera de préférence en mode Priorité Ouverture à des valeurs d’ouverture commençant à f/16 avec une faible sensibilité (100 ou 200 ISO). Le but sera de se rapprocher d’une vitesse lente de 1/2 seconde ou 1/3 de seconde. Au besoin passez en mode Manuel, pour obtenir les valeurs désirées.

Enfin, concernant la technique, l’idéal est d’aller dans un endroit où il y a de nombreux arbres. Tenez votre appareil devant vous en faisant la mise au point sur le tronc de l’arbre le plus proche. Ensuite, au moment où vous déclenchez, faites un léger mouvement de bas en haut, vers la cime des arbres. Un jour lumineux, où le soleil traverse les feuillages ou en automne quand les feuilles sont oranges et brunes, vous obtiendrez des « toiles » aux couleurs envoutantes.

105mm, f/16, 1/3 s, ISO 100

18mm, f/18, 1/2 s, ISO 200

105mm, f/9, 1/2 s, ISO 100

18mm, f/11, 1/2 s, ISO 200

105mm, f/22, 1/3 s, ISO 100

Variante

Personnellement, j’ai également tenté une variante. Etant donné que photographier signifie « écrire avec la lumière » et que ce mouvement linéaire donnait des résultats plutôt intéressants, j’ai eu envie d’essayer des mouvements de rotation autour de l’axe de l’objectif. Et voici le résultat.

105mm, f/20, 1/2 s, ISO 100

J’espère vous avoir fait découvrir quelques chose de nouveau, comme ce fut le cas pour moi il y a quelques semaines. Cet article vous donnera peut-être au moins l’envie de vous essayer à cette technique plutôt sympathique. N’hésitez pas à me donner vos avis sur cet article ou me poser vos questions en commentaire ci-dessous.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.