Peut-on monter n’importe quel objectif sur son appareil photo ? Les montures les plus utilisées

Peut-on monter n’importe quel objectif sur son appareil photo ? Les montures les plus utilisées

Comme je l’ai écrit dans mon article sur l’achat de matériel d’occasion, on trouve une grande quantité et un choix assez impressionnant de vieux matériel (appareils, objectifs,…) en deuxième main. Il est assez courant de voir des objectifs réputés pour leur qualité, leur piqué ou leur bokeh vendus pour quelques dizaines d’Euros. Un jour, en me baladant sur des sites de ventes d’occasion, je me suis fait la réflexion : « est-ce que n’importe lequel des objectifs qui me tente ou que je voudrais essayer peut être monté sur mon appareil photo numérique (ou argentique) ? ».

La première réponse, un peu rapide sera de dire OUI, mais la deuxième en y réfléchissant un peu sera MAIS ce n’est pas si simple ! Les objectifs ont des montures différentes en fonction de l’appareil sur lequel ils peuvent être montés. Et c’est là qu’il faut être vigilant pour ne pas se tromper et risquer de ne pas pouvoir l’utiliser. J’ai donc creusé un peu pour en savoir plus et je vais partager ce que j’ai trouvé à ce propos. Avec cet article, je vais vous présenter une grande partie de ce qui existe. Et vous dire comment utiliser la plupart des objectifs sur votre appareil photo préféré.

initiationphoto - monture et bague d'adaptationSur cette photo vous pouvez voir un Fuji X-E2 équipé d’un objectif Nikkor S.C 50mm f/1.4 des années 50.

Les objectifs

Comme vous le savez peut-être déjà et comme c’est souvent le cas en photographie, ce qui peut vraiment faire la différence c’est l’objectif. Différence de qualité bien sûr mais aussi d’angle de vue, de piqué et même de rendu, sans oublier le fameux bokeh. Et les « vieux » objectifs ne font pas exception. De tous temps, il y a eu des objectifs exceptionnels ou tout au moins remarquables.

Pour aller plus en profondeur, je commencerai par dire qu’un objectif n’est qu’un bon gros morceau de verre. Évidemment, un morceau de verre bien préparé et affûté pour l’utilité que les photographes en font. Tout ça pour dire que ce qui fait la qualité d’un objectif c’est sa conception optique et sa fabrication, pas la marque ou l’appareil sur lequel il est monté. Donc théoriquement, tout objectif pourrait être utilisé sur n’importe quel appareil. Sauf qu’il y a un « mais » ! Le problème vient du fait que les constructeurs développent des objectifs pour leur propre marque et avec leur propre monture.

Dans le passé, des marques comme Nikon ou Zeiss,… produisaient essentiellement des objectifs pour les constructeurs d’appareils. Du coup, ils les dérivaient en plusieurs versions qui pouvaient être installées sur différents appareils de différentes marques. C’est ce que font encore aujourd’hui des marques comme Sigma ou Tamron. Les objectifs sont conçus et produits pour être utilisés sur les trois plus grandes marques du marché en terme de ventes (Nikon, Canon et Sony) au minimum.

Les montures les plus courantes

La monture est le système permettant d’installer l’objectif sur l’appareil. Pour vous donner une idée de ce qui existe, je vais vous présenter les principales montures utilisées aujourd’hui. Selon les marques, les types ou les séries d’appareils. Avec ces informations, vous pourrez plus facilement déterminer quel(s) objectifs vous devez choisir pour votre appareil. En effet, tout est indiqué sur l’objectif.

Canon

  • Monture EF (depuis 1987)
    Utilisée comme standard en argentique et numérique avec l’introduction des boîtiers EOS. Cette monture est apparue pour remplacer la monture FD vieillissante. Canon a voulu créer une monture entièrement électronique, surtout pour intégrer le système autofocus qui n’avait pas été anticipé. Ils l’ont fait avec la monture EF.

 

  • Monture EF-S (2003)
    Dérivée de la monture EF mais exclusivement dédiée au format de capteur APS-C. Vous pouvez retrouver la liste des appareils Canon au capteur APS-C.

 

  • Monture EF-M (2012)
    Conçue pour les hybrides (Mirrorless) à capteur APS-C. Les objectifs EF et EF-S peuvent être utilisés sur ces appareils grâce à une bague adaptatrice.

 

  • Monture RF (2018)
    Comme Nikon, fin 2018, Canon fête l’arrivée de son hybride numérique plein format, le Canon EOS-R. Avec lui, l’apparition de la nouvelle monture RF. Développée pour offrir plus de possibilités liées à la technologie hybride (sans miroir). Les objectifs EF peuvent également être utilisés avec la monture RF grâce à une bague adaptatrice.
initiationphoto - monture Canon EOS RCanon EOS R et bague d’adaptation

Fuji

  • Monture X (2011)
    Réapparu bien après l’apparition du numérique, Fuji a développé ce standard pour sa série d’appareils photos hybrides numériques Fuji conçus et produits depuis 2011. Il existait déjà une monture X créée par Fuji dans les années 70 pour la série d’appareils photo argentiques Fujica. Fuji ayant abandonné la photographie argentique au milieu des années 80, cette monture est peu courante. Attention également que ces deux montures X sont très différentes et non-compatibles.

 

  • Monture G (2017)
    La monture G est la dernière née de Fuji. Elle est utilisée sur les appareils numériques moyen format de la marque (GFX Series)
initiationphoto - monture Fuji GFXFuji GFX-50R (Capteur Moyen Format)

Nikon

  • Monture F (depuis 1959)
    Depuis ses débuts, Nikon a toujours utilisé sa monture initiale, la monture F (F mount) apparue en 1959. A part sur ses tout premiers modèles, Nikon a très vite opté pour la baïonnette type F sur ses reflex. Durant toutes ces années, celle-ci n’a que très peu bougé. Elle a évolué pour intégrer les nouveautés technologiques comme la mesure de lumière et l’autofocus. Mais la majorité des objectifs à monture F peuvent être utilisés sur les appareils photo numériques. Attention cependant, il se peut que certains automatismes ne fonctionnent pas sur votre boîtier de dernière génération.

 

  • Monture Z (2018)
    En 2018, pour la sortie de ses deux hybrides Plein Format le Z6 et le Z7, Nikon annonce une toute nouvelle mouture, la monture Z. Plus grande, elle permet de pouvoir envisager des objectifs à très grande ouverture comme le 58mm f/0.95. Heureusement, Nikon a prévu ce changement et propose une bague d’adaptation FTZ (F To Z) qui permet d’utiliser une majorité d’anciens objectifs à monture F. Certains modèles plus anciens comme la série d’objectifs AF-D perdent l’autofocus.
initiationphoto - Comparaison montures Nikon F & ZNouvelle monture Nikon Z comparée à la monture F standard – Image Photography Life

Pentax

  • Monture K (1971)
    Pentax comme beaucoup d’autres constructeur d’appareils a d’abord utilisé la monture métrique M42 avant de développer sa propre monture K à partir de 1971. Cette monture est installée sur la plupart des modèles argentiques de la marque. Très proche de la monture F de Nikon, elle ne se bloque cependant pas étant donné l’inversion du sens de rotation.

 

  • Q mount (2011)
    Cette monture est développée par Pentax pour démarrer sa série d’appareils hybrides Pentax Q dès 2011. Ces appareils seront en 2012 les plus petits appareils photo numériques à objectifs interchangeables.
initiationphoto - Pentax QImage www.tested.com

Sony

  • Monture A (2006)
    Empruntée à Minolta, cette monture est devenue la référence sur les appareils photo Sony α depuis l’arrivée de Sony en photographie numérique en 2006. Par conséquent, toutes les optiques à monture A Minolta peuvent être utilisées sur les appareils photo reflex de la marque Sony.
initiationphoto - monture Sony A77Monture A du Sony α77II – Image Sony
  • Monture type E (2010)
    Depuis 2010, Sony a intégré sa nouvelle monture E sur sa gamme de produits. Cette monture équipe tous les appareils hybrides (mirrorless) de la marque mais également les systèmes vidéo « Camcorder ». Il existe une variante de la monture E nommée FE. Il faut savoir que la monture est la même mais que les objectifs E sont optimisés pour les capteurs APS-C. Les objectifs FE sont conçus pour les capteurs plein format (24×36). Ils peuvent tous être montés mais soit vous perdrez une partie du champs, non couvert, soit il y aura perte de piqué dans certaines zones.
initiationphoto - monture Sony A7Monture E du Sony α7 – Image Wikipedia

Les autres

Certaines montures sont plus anciennes, d’autres peu utilisées ou obsolètes. Je me devais cependant de les citer pour votre culture générale en matière d’appareil photo 😀 . Plus sérieusement, la raison de cette liste est que la plupart des objectifs peuvent aujourd’hui être utilisée sur les appareils Hybrides grâce à une bague d’adaptation. De quoi bien s’amuser 😉

La monture M39

Elle a été la monture la plus répandue, celle que la plupart des marques utilisaient dans les années 40-60. C’était également la monture référence sur les appareils à visée télémétrique de ces années-là. Leica bien sûr, mais d’autres marques comme Fed, Zorki,… ont également choisi ce standard. Ce qui fait qu’on trouve toutes sortes d’objectifs en monture M39 sur le marché de l’occasion. Il s’agit d’une monture simple composée d’un pas de vis métrique de 39mm. Il y en a de toutes les marques et toutes les qualités.

initiationphoto - monture M39 du Leica IIIbMonture M39 du Leica IIIb

La monture M42

Pas mal utilisée dans les années 70, cette monture passe-partout était surtout utilisée sur les appareils russes type Zenit,… mais aussi sur les premiers Fujica. Cette monture qui comme la M39, est composée d’un filet métrique, n’est pas la plus intéressante même s’il existe quelques objectifs de qualité dans ce format. Par exemple, le superbe Carl Zeiss Planar 50mm f/1.7. Si vous souhaitez voir un test de cet objectif je vous recommande cette vidéo.

Les montures Leica

  • La monture Leica M est une des plus ancienne monture ayant persisté dans le temps. Il s’agit de la monture utilisée sur la gamme M de Leica entre 1954 et aujourd’hui. Le premier fût le M3 et les derniers M9 et M10 numériques en sont encore équipés. Un grand avantage pour tout possesseur de Leica. D’autres constructeurs comme Minolta, Konica, Voigtlander,… ont également choisi cette monture à certains moments.
image lavidaleica.com
  • La monture Leica R est propre aux modèles R argentiques. Leica ayant choisi de ne pas produire de version numérique de ces boîtiers contrairement à la série M. Cependant, il existe de nombreux objectifs à monture R d’excellente qualité. Il peut donc être intéressant d’en trouver un et de l’essayer.

Les autres montures Nikon

  • La monture Nikon S fut utilisée sur les premiers appareils (télémétriques) de Nikon. Le 1, M, S, S2, SP, S3 et finalement le S4 entre 1946 et 1960.
  • La monture Nikon 1 est spécifique à l’hybride compact du même nom, produit entre 2011 et 2016. Il n’a malheureusement pas vraiment fait fureur.
initiationphoto - Nikon 1Hybride Compact Nikon 1

Les autres montures Canon

Chez Canon, les montures ont évolué au cours du temps et des évolutions technologiques. Malheureusement, ces différentes montures Canon ont peu de points communs et ne sont pas interchangeables. Il existe cependant certaines exceptions.

  • La monture Canon R (1959 à 1964) est pratiquement la première monture développée par Canon. A ne pas confondre avec la dernière monture RF de l’hybride Canon EOS R.
  • La monture Canon FL (1964 à 1971) a rapidement remplacé la monture R.
  • La monture Canon FD (1971 à 1987) est la dernière monture non électronique de Canon. Celle-ci est remplacée par la monture EF.

Et les bagues d’adaptation ?

C’était un peu le but original de cet article de vous parler des bagues 🙂 . En effet, les bagues d’adaptation sont une solution relativement bon marché pour utiliser des anciens objectifs avec votre appareil photo numérique. Grâce à elles, vous pouvez pratiquement installer n’importe quel objectif sur votre appareil. Evidemment, vous perdez certains automatismes. Principalement l’autofocus. Mais qui n’a jamais eu envie de faire la mise au point manuellement ? A part pour des sujets rapides ou pour du reportage, faire la mise au point soi-même est même un exercice amusant.

Image Nikon
Bague d’adaptation FTZ pour monter les objectifs F sur la monture Z en conservant tous les automatismes.

Il existe bien sûr différentes bagues permettant de monter un objectif d’une autre marque. Vous pouvez par exemple opter pour une bague d’adaptation M39-EF si vous avez un appareil Canon 70D et un objectif Leica en filet M39. De même, si vous avez un hybride Fuji, monture X, il est possible d’utiliser un objectif Nikon en installant une bague X-to-F.

Voici une liste (non-exhaustive) des principales bagues d’adaptation que vous pouvez trouver par couples appareil-objectifs. Il en existe certainement d’autres mais je n’ai pas encore trouvé le lien pour les obtenir facilement.

Canon

a. Reflex Canon EOS EF – Objectifs M42
b. Reflex Canon EOS EF – Objectifs Pentax K
c. Reflex Canon EOS EF – Objectifs Canon FD
d. Reflex Canon EOS EF – Objectifs Nikon F

Nikon

a. Reflex Nikon F – Objectifs M39
b. Reflex Nikon F – Objectifs M42
c. Reflex Nikon F – Objectifs Canon FD
d. Hybride Nikon Z – Objectifs M42
e. Hybride Nikon Z – Objectifs Canon EOS

Fuji

a. Hybride Fuji X – Objectifs M42
b. Hybride Fuji X – Objectifs Pentax K
c. Hybride Fuji X – Objectifs Leica R
d. Hybride Fuji X – Objectifs Nikon S
e. Hybride Fuji X – Objectifs Nikon F (excepté type G)
f. Hybride Fuji X – Objectifs Nikon F (type G)
g. Hybride Fuji X – Objectifs Canon FD
h. Hybride Fuji X – Objectifs Canon EOS EF

Sony

a. Reflex Sony type E – Objectifs M39
b. Reflex Sony type E – Objectifs M42
c. Reflex Sony type E – Objectifs Pentax K
d. Reflex Sony type E – Objectifs Leica M
e. Reflex Sony type E – Objectifs Leica R
f. Reflex Sony type E – Objectifs Nikon F (excepté type G)
g. Reflex Sony type E – Objectifs Nikon F (type G)
h. Reflex Sony type E – Objectifs Canon EOS EF/EF-S

Quelle utilité de savoir tout cela ?

Au-delà de pouvoir choisir le bon objectif qui se monte et fonctionne correctement sur votre boîtier, le fait de connaître les différentes possibilités permet d’envisager des objectifs divers et variés provenant de toutes les époques et d’un peu partout dans le monde. Découvrir des optiques de légende comme les Leitz  ou les Super Takumar qui procurent des rendus uniques et reconnaissables.

Le deuxième avantage est de pouvoir utiliser un objectif de longueur focale que l’on possède dans une autre monture ou dans notre parc argentique. Il m’arrive parfois de monter mon vieux Nikon 100mm f/2.8 argentique ou mon zoom Nikon 70-200mm sur mon hybride Fuji pour lequel je n’ai pas de téléobjectif. Et à moindre coût, ça fonctionne parfaitement.

Conclusion

Personnellement, j’ai opté très tôt pour les appareils Nikon. Ensuite j’ai découvert la gamme Fuji pour laquelle je n’ai pas beaucoup d’alternatives au 35mm. Bien que je pense que la plupart des constructeurs se valent avec leurs avantages et leurs inconvénients. Je suis content d’avoir fait ces choix à une période où je n’avais aucune idée de toutes ces différences et de toutes ces possibilités. Cela m’a permis récemment de tester d’anciens modèles d’objectifs sur mes boîtiers numériques et de creuser cette possibilité que j’ai pu vous détailler dans cet article. Ceci reste mon expérience personnelle mais je suis sûr que certains d’entre vous on pu tester également. Ou le feront après avoir lu cet article.

Dites-moi quelle est votre expérience à ce sujet, avez-vous testé et trouvez-vous cette solution sympa ou intéressante ? Si vous avez aimé, partagez cet article autour de vous et à vos amis photographes de tous bords 😉 .

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :