Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Comprendre et utiliser le posemètre à main Sekonic L-208 Twinmate

Comprendre et utiliser le posemètre à main Sekonic L-208 Twinmate

Pour moi la photographie est une passion… quand je dis une passion, j’entends découvrir continuellement et tester un maximum de choses liées à la photographie tout en prenant du plaisir. Il y a quelques mois, j’ai voulu expérimenter la photo à l’ancienne. J’ai choisi d’écrire une série d’articles sur la photographie argentique pour vous permettre de démarrer vous aussi, si vous souhaitez un jour diversifier votre pratique de la photo.

Il y a environ deux ans, j’ai emprunté un vieil appareil photo, j’y ai mis un film et j’ai fait les 36 poses disponibles. Et il s’est passé quelque chose en moi. Ensuite, j’ai voulu apprendre à développer moi-même mes films. Là, une fois encore, quelle découverte ! Plus j’avance dans ma découverte de cette activité, plus je prends du plaisir. Mais j’aurai l’occasion de vous expliquer tout ça dans les prochains articles.

Depuis cette fabuleuse découverte, je m’adonne à la photographie argentique de temps à autres et j’adore ça ! C’est une toute autre approche… Dans ce premier article sur le sujet, je vais vous parler d’un accessoire très utile, le posemètre. Tous les appareils modernes sont équipés d’un posemètre intégré. Mais certains appareils plus anciens n’en étaient pas équipés. Avec ces ancêtres, le seul moyen de mesurer la lumière pour faire les bons réglages d’exposition et réussir ses photos est d’utiliser un posemètre à main.

Un posemètre c’est quoi

Le posemètre est l’instrument qui vous permet de mesurer la lumière. Vous savez certainement que la lumière est une part importante de la photographie. Et donc sans posemètre, il devient très difficile de régler son appareil pour avoir des photos correctement exposées. Dans la plupart des appareils photo argentiques et numériques, la mesure de lumière se fait directement dans l’appareil. Celui-ci peut alors vous donner les valeurs d’ouverture et de vitesse appropriées en fonction de la lumière disponible.

Il existe également des posemètres à main. Ils sont indépendants de l’appareil et sont en général plus précis. Ils ont surtout l’avantage de pouvoir mesurer la lumière incidente en plus de la lumière réfléchie. Le posemètre des appareils photo, lui, mesure uniquement la lumière réfléchie par le sujet ou la scène photographiés. Les posemètres à main sont divisés en deux grandes catégories, les posemètres numériques et les analogiques (à aiguille)

Utilité

Aujourd’hui, à l’ère du numérique, le posemètre à main a beaucoup moins d’utilité. Il peut cependant servir à confirmer la mesure de votre appareil ou à faire une mesure de lumière incidente au besoin. La véritable utilité de ce type de posemètre apparaît lorsque vous faites de la photographie argentique avec des appareils produits avant les années 60. La plupart des modèles de cette époque sont démunis de système de mesure intégré.

Photo d’un appareil photo ancien ne disposant pas de posemètre intégré

Jusque là j’utilisais mon Smartphone avec l’application Lightmeter qui est plutôt réussie. Mais j’ai fini par trouver l’utilisation du téléphone plutôt contraignante. La taille, la protection,… difficile de tout manipuler à une main avec l’appareil à régler dans l’autre. J’ai donc décidé de passer le pas et de m’offrir un vrai posemètre. Vous pouvez voir dans l’aperçu ci-dessous que les paramètres sont les m

Aperçu de l’application Lightmeter

Comment on l’utilise

Photo du posemètre Sekonic L-208

Lecture

Explication des quatre informations disponibles sur le posemètre

Pour commencer, vous ajustez la valeur de sensibilité (ISO) que vous utilisez, celle du film ou votre réglage pour l’appareil photo numérique. Ensuite vous choisissez votre mode de mesure (voir ci-dessous) et vous faites votre mesure en appuyant sur le bouton sur la droite du posemètre Sekonic L-208. Appuyez une deuxième fois pour vérifier la mesure. L’aiguille rouge se déplace et reste en position une bonne dizaine de secondes. Pendant ce temps, vous pouvez aligner l’aiguille verte en faisant tourner le disque noir de l’indice de lumière (EV). De cette façon vous obtenez toute la série de combinaisons Ouverture/Vitesse possibles par rapport à la mesure effectuée. Il vous suffit alors de reporter les valeurs choisies sur votre appareil, cadrer et déclencher. On est bien sûr bien loin de la rapidité d’un appareil numérique, mais encore une fois, c’est une autre pratique.

En lumière incidente


La mesure se fait juste devant le sujet, en dirigeant la partie sensible du posemètre (couverte de la lumisphère) vers l’axe optique de l’appareil, comme le montre la figure ci-dessus. Étant donné que seulement la lumière (intensité lumineuse) arrivant sur le sujet est mesurée, il n’ y a pas de facteur de correction et la valeur lue sur l’appareil est la valeur standard d’exposition. Ce mode de mesure convient pour photographier des personnes, des fleurs ou tout autre objet,…

En lumière réfléchie

La mesure s’effectue en dirigeant la cellule (non recouverte de la lumisphére) vers le sujet en restant placé au niveau de l’appareil photo. La valeur est déterminée en mesurant la lumière réfléchie par le sujet. Étant donné que la mesure intègre la lumière reçue par le sujet et la lumière émise, il est nécessaire de corriger l’exposition si le sujet a un facteur de réflexion en haute ou basse lumière. Convient pour des photos de paysage ou de sujets lumineux comme des vitrines ou des enseignes néon,…

Pourquoi le Sekonic L-208

Je le souhaitais petit avec fixation à la griffe de flash en option pour pouvoir l’utiliser installé sur l’appareil plutôt qu’en le tenant à la main. Au-delà de ce critère, comme l’utilisation principale était surtout liée aux anciens appareils, je trouvais qu’un modèle analogique (avec aiguille) était plus crédible et plus sympa. D’autant que comme vous l’avez vu son utilisation est très simple et instinctive.

Par ailleurs, après une petite prospection sur le net pour voir ce qui existe et trouver des conseils et avis, Sekonic et ce modèle en particulier avait beaucoup de retours positifs. Je l’ai donc commandé, reçu et testé rapidement. Et il correspond totalement à mes attentes et au budget que je souhaitais consacrer. Voici, ce que j’ai reçu. Une petite boîte dans laquelle se trouvait une jolie petite trousse en velours et quelques accessoires.

Et dans la trousse, le petit posemètre Sekonic.

Tests

Avant de l’utiliser avec un ancien appareil, sans filet 🙂 j’ai souhaité me faire une idée de ses performances et de la fiabilité de la mesure. Je l’ai donc installé sur mon appareil photo numérique en mode « lumière réfléchie » comme l’appareil le fait. J’ai observé les valeurs qu’il me donnait dans différentes situations et à chaque fois le triangle d’exposition était correcte. J’ai également fait l’inverse, j’ai réglé l’ouverture et la vitesse de mon appareil en manuel en me basant sur ce que le posemètre Sekonic me donnait et là expérience positive et convaincante, les photos étaient correctement exposées.

 

Si comme moi vous cherchez un bon premier posemètre, précis et avec un bon rapport qualité/prix. Je l’ai acheté une centaine d’Euros sur Internet. Que ce soit pour compléter votre appareil photo numérique ou pour faire de la photo argentique. Alors le Sekonic L-208 Twinmate est fait pour vous ! Pensez cependant à vous procurer une pile plate type CR2032, elle n’est malheureusement pas fournie avec. Comme moi, vous pouvez le commander sur Amazon Sekonic L-208 Twinmate.

Vous avez aimé cet article, vous l’avez trouvé utile ou il pourrait aider l’un de vos amis, partagez-le…
Utilisez-vous un posemètre occasionnellement ? Lequel et qu’en pensez-vous ? Dites-moi ce que vous utilisez dans les commentaires ci-dessous.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 9
    Partages

2 Replies to “Comprendre et utiliser le posemètre à main Sekonic L-208 Twinmate”

  1. Bonsoir Florent,
    je dois reconnaître que jusqu’à aujourd’hui mes connaissances dans l’utilisation d’un posemètre étaient plus que superficielles. Mais grâce à ton article très complet et détaillé, je saurai quelle rubrique consulter si le désir d’en acquérir survenait 🙂
    Bonne continuation à toi !

    1. Merci Gérard ! 🙂
      Je trouve que comprendre comment la lumière est mesurée peut aider à l’apprivoiser… mais je ne suis qu’au début de mon apprentissage et l’apprivoisement de la lumière 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.