Bases Numérique

Qu’est-ce que la Balance des Blancs en photographie

Par

Tout comme l’histogramme, la balance des blancs est une fonction propre à la photographie numérique. Ces deux fonctions sont (à mon sens) plus informatives que réellement utiles dans la pratique. Elles amènent surtout de la confusion et de la frustration chez les débutants. Il est cependant important de les connaître. C’est pour cette raison, que je vais vous en dire plus à ce sujet dans cet article. Pour vous libérer d’un poids certain 🙂

En photographie, la balance des blancs est ce qui vous permet d’obtenir des photos dont les températures de couleurs sont les plus naturelles ou les plus proches de ce que vous avez perçu lorsque vous avez déclenché.

La température des couleurs

La balance des blancs repose essentiellement sur la température des couleurs en fonction des sources lumineuses. En effet, si on prend une surface blanche comme référence, sa couleur sera perçue différemment par l’appareil photo selon qu’elle est éclairée par la lumière du jour (le soleil), un néon ou une ampoule, par exemple. Cela est bien sûr le cas pour chacune des couleurs présentes dans la scène que vous photographiez.

Photo finale après développement. Ci-dessous, vous avez d’autres versions.

Une photo dont la balance des blancs est incorrecte, peut soit être trop froide, avec des tons tirant vers le bleu. Soit être trop chaude, les tons tirent alors vers l’orange. Dans les deux cas, nous avons un rendu qui ne reflète pas la réalité. Ce qui dénature le sujet ou dans le cas d’un portrait, le rend irréaliste. On a dans ce cas un modèle dont la couleur de peau est tout sauf humaine 😀 . Ci-dessous, deux exemples de mauvaises balances des blancs. La première qui tire trop vers le bleu. L’autre est trop orangée. Dans les deux cas, nous avons des couleurs peu naturelles, surtout au niveau des tons chair.

Cette version est trop froide, la température des couleur (BDB) n’est pas correcte.
Pour cette version, nous avons aussi une mauvaise BDB. Cette fois, l’image est trop chaude.

La balance des blancs automatique… pas toujours !

La question qui revient souvent est de savoir pourquoi on ne peut pas systématiquement utiliser le réglage de BDB en automatique. En fait, dans la plupart des cas on peut le faire. Surtout en extérieur. Avec la lumière du jour, les appareils s’en sortent plutôt bien. MAIS, là où ça se complique, c’est à l’intérieur. Les sources de lumière pouvant être très différentes, avec des températures très éloignées, l’appareil commence alors à galérer.

C’est le cas dans une scène éclairée par un néon, plutôt blanc et une lampe munie d’une ampoule à incandescence, très jaune. L’appareil risque alors de vous donner des images avec une mauvaise balance des blancs. Dans ce cas, il vous faudra modifier le réglage pour obtenir un résultat adapté.

Les personnes qui ont lu cet article ont lu aussi :  La Lumière en photographie : l'observer, la comprendre, l'apprivoiser

Comment bien régler la balance des blancs

Il existe principalement deux manières de s’y prendre. La plus courante quand on débute est de la régler directement dans l’appareil. L’autre méthode, plus rapide et plus efficace, s’adresse aux photographes qui développent leurs photos après la prise de vue. Vous l’avez compris, je parle bien ici de la régler en post-traitement.

1. Réglage de la BDB dans l’appareil

La plupart du temps les appareils photo sont munis de préréglages de la balance des blancs. Vous pouvez évidemment la régler sur AUTO (ou AWB) mais comment nous l’avons vu, ça ne fonctionne pas toujours. Vous avez alors la possibilité de choisir d’autres réglages prédéfinis pour différentes situations. Le choix entre Ensoleillé, Nuageux, Ombre, Néon (Fluorescent), Ampoule/Tungstène ou Flash vous permet d’obtenir la meilleure température en fonction de la lumière disponible.

Exemples de menu de balance des blancs des appareils, Nikon (à gauche) et Canon (à droite)

Attention cependant à vérifier votre réglage lorsque la source de lumière change ou à le remettre sur « Automatique » pour éviter les mauvaises surprises. Cette méthode peut être contraignante à la longue et peut mener à la perte de photos, surtout si vous travaillez au format jpeg.

A gauche, la photo directement sortie de l’appareil (JPEG). Heureusement, mon appareil était réglé sur RAW + JPEG, j’ai donc pu ajuster la balance des blancs en post-traitement sur le fichier RAW (image de droite).

2. Réglage de la BDB en post-traitement

Si vous avez l’habitude de prendre vos photos au format RAW (ou RAW + JPEG) et de les développer par la suite, vous pouvez laisser la BDB de votre appareil en Automatique (ou AWB) tout le temps. En effet, vous pouvez toujours l’ajuster, simplement et précisément, en post-traitement. Et cela sans altérer la qualité de votre image.

L’avantage de ce choix est que vous ne devez plus vous « ennuyer » à choisir le type de source ou risquer de vous tromper. En optant pour la BDB en post-traitement, vous vous simplifiez la vie et vous pouvez développer votre propre BDB et votre propre style. Vous pouvez même enregistrer vos réglages et les reproduire sur toutes vos photos.

Comment s’y prendre ?

Tout d’abord, il faut savoir, qu’il est nécessaire d’avoir une image capturée au format RAW dans votre appareil. Avec une image JPEG vous altérez la qualité du fichier à chaque opération de post-traitement. Pour traiter un fichier RAW, vous pouvez utiliser un programme de post-traitement tel que Lightroom (payant) ou Darktable (opensource), par exemple. Notez que la plupart des fabricants d’appareils propose des programmes gratuits et simples d’utilisation pour « dérawtiser » les photos créées avec leurs appareils photo.

Les personnes qui ont lu cet article ont lu aussi :  Pourquoi considérer le développement de ses photos après la prise de vue ?
Avec Lightroom

Dans Lightroom, le réglage de la balance des blancs est quelque chose d’assez instinctif. Pour le trouver, vous devez vous rendre dans le module « Développement » où vous trouverez les réglages de base. La première partie concerne tout ce qui est traitement. Pour un réglage élémentaire, il est possible de faire une BDB automatique, proposée par Lightroom. Cette méthode consiste à choisir dans la liste le type de BDB que vous souhaitez. Vous pouvez voir directement les effets liés à votre choix. Au besoin, vous pouvez toujours affiner le réglage ou revenir en arrière.

Comme vous pouvez le voir, le premier paramètre est la température. Vous pouvez refroidir (vers les bleus) les tons de l’image ou les réchauffer (vers les jaunes). Ensuite vous avez le réglage des teintes avec lequel vous corrigez les tons verts ou magenta (rouges).

Pour des réglages plus poussés, il existe un sous-module TSL, pour « Teinte- Saturation-Luminance » qui permet des réglages plus fins et plus précis des couleurs. Mais je vous recommande de toujours passer par le réglage de base de la balance des blancs en premier.

Avec Darktable

Pour ajuster la balance des blancs dans Darktable, vous devez vous rendre dans l’onglet « chambre noire » en haut à droite. Vous avez alors accès aux différents modules. Choisissez les modules de base, dans lesquels vous trouverez le module balance des blancs. Vous avez alors accès à tous les réglages. Tout d’abord la teinte qui vous permet d’ajuster les tons verts et magenta. La température pour ajuster les tons chauds (jaunes) et froids (bleus). Enfin, vous pouvez affiner en jouant sur les rouge, les verts et les bleus

Nous voilà à la fin de cet article, j’espère que vous comprenez mieux ce qu’est la balance des blancs et comment on peut obtenir de bons résultats ou éventuellement la corriger. Si vous avez des questions à ce sujet, n’hésitez pas à les mettre en commentaire sous cet article.

Si vous avez aimé cet article ou que vous pensez qu’il peut aider vos amis photographes, partagez-le autour de vous 😉

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
TAGS
RELATED POSTS

LEAVE A COMMENT

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Florent Letertre
Belgique

Photographe et formateur passionné. Autodidacte à mes débuts en 2008, j’ai depuis suivi de nombreuses formations et réalisé pas mal de projets et de reportages dans différents domaines de la photo. Mais cette passion me fait continuellement découvrir de nouvelles choses excitantes. J’ai créé ce blog pour partager mes découvertes et mes expériences avec vous et vous aider à dépasser les difficultés, évoluer ensemble et progressivement, si vous le souhaitez. Vous me découvrez ? Faisons connaissance…

SUJETS DU BLOG

Abonnez-vous au blog pour recevoir par email les
nouveaux articles publiés
et
Recevez mon Livre GRATUIT


Bien débuter avec la photographie numérique et réussir vos photos

Des conseils pratiques essentiels ​ :

​- Le bon choix du matériel

- Les 7 conseils pour bien démarrer

- Les 9 notions techniques élémentaires

- Les 4 notions pour aller plus loin

​- ​Réglages rapides pour réussir vos photos

STATISTIQUES DU BLOG
  • 89 936 visites
%d blogueurs aiment cette page :