Y a-t-il une bonne et une mauvaise manière d’exposer ses photos ?

Y a-t-il une bonne et une mauvaise manière d’exposer ses photos ?

Je n’ai jamais vraiment aimé le terme « bonne exposition« . La raison est que je ne pense pas qu’il y ait une seule bonne manière d’exposer ses photos. En général, il y a toujours une plage liée à l’interprétation artistique qui dépend de différents points :

  • La lumière
  • Le sujet
  • L’appareil photo
  • L’objectif utilisé
  • Les choix de composition
  • L’intention du photographe

Tous ces paramètres auront une influence sur le rendu de l’image. L’un des aspects les plus importants pour atteindre une exposition plaisante, c’est votre intention. Cela ne peut être mesuré par aucun posemètre !

Bonne ou mauvaise manière d'exposer ses photos © initiationphoto

Choisissez comment exposer vos photos

Votre façon d’exposer vos photos est un choix essentiel lorsque vous utilisez votre appareil photo. La plupart des images que vous capturez montreront des tons des nuances les plus claires aux plus sombres. Vous ne photographierez pas souvent des sujets qui auront les mêmes tons.

La qualité de la lumière et la manière dont elle se reflète sur les surfaces de votre composition vous aidera à déterminer la valeur d’exposition de chaque ton. Parfois, toute la gamme des tons d’une composition ne peut pas être capturé par l’appareil avec des détails visibles.

Bonne ou mauvaise manière d'exposer ses photos © initiationphoto

Quand le niveau de contraste est au-delà de ce que le capteur de votre appareil photo peut capturer en une seule prise, vous devez choisir comment vous souhaitez exposer cette photo. Quelle est la partie la plus importante de votre composition, celle que vous souhaitez exposer « correctement » ? La plupart du temps, ce seront les tons moyens. D’autres fois ce sera la partie la plus sombre, ou la plus claire de votre composition.

Plus particulièrement, avec les éclairages très contrastés, vous devez choisir comment vous voulez exposer votre photo. C’est là que votre intention de déterminer à quoi votre photo ressemblera entre en jeu. La voulez-vous lumineuse et énergique ou plus sombre et triste ? Quel aspect lui conviendra le mieux ?

Avec un sujet plus monotone même s’il est coloré, la gamme de tons sera moins large, surtout si ce que vous photographiez n’est pas très réfléchissant. Il était simple de réussir l’exposition de ce serpent. Cela uniquement parce que la gamme de tons était limitée, lumière peu contrastée et l’ensemble des couleurs très similaires.

Bonne ou mauvaise manière d'exposer ses photos © initiationphoto

Pensez comme un photographe argentique

La gamme dynamique d’un film est beaucoup plus étroite que les capteurs des appareils photo modernes. Nos appareils numériques sont capables d’enregistrer une gamme de tons beaucoup plus large sur une seule image que n’importe quel film. Lorsque vous prenez des photos argentiques, vous devez être plus précis avec l’exposition de vos photos. C’est plus important encore dans les situations à fort contraste.

Les personnes qui ont lu cet article ont lu aussi :  Qu'est-ce que le cadrage en photographie ?

Parce que la gamme tonale des films est beaucoup plus étroite, vous avez plus de chance de perdre les détails dans les ombres et/ou dans les hautes lumières que lorsque vous travaillez avec un appareil numérique. Imaginer que vous êtes en train de photographier en argentique peut vous aider à être plus conscient de la partie de votre composition que vous souhaitez exposer correctement.

Bonne ou mauvaise manière d'exposer ses photos © initiationphoto

Par exemple, lorsque j’ai photographié Romain, il était dans un espace sombre avec de la lumière venant d’un flash placé sur sa droite. Le contraste était important. Je savais que si je laissais mon appareil décider de l’exposition, cela signifiait que son visage serait surexposé. La raison est que la plus grande partie de la composition était dans l’ombre.

J’ai utilisé la mesure spot pour prendre un mesure de lumière dans la zone éclairée et régler l’exposition en conséquence. Dans l’image originale, il y a quelques détails visibles dans les ombres. J’ai accentué le contraste en post-traitement pour les éliminer.

Le mythe de l’histogramme en forme de cloche

La notion qui dit qu’une image correctement exposée produira un histogramme en forme de cloche est un non sens. Vous ne pouvez pas vous fier à l’histogramme pour avoir une information utile à propose de l’exposition.

Les histogrammes sont des représentations graphiques des différents tons présents dans une image. Quand la photo sera composée essentiellement de tons moyens, vous aurez un histogramme proche d’une forme de cloche, haut dans la section du milieu et progressivement plus basse vers la gauche et la droite.

La gamme de tons présents dans la scène que vous photographiez a une influence sur l’apparence de l’histogramme. C’est pour cela que vous ne pouvez pas prévoir l’exposition simplement en regardant un histogramme. Certaines personnes le trouveront utile pour vérifier après la prise de vue, mais ce n’est pas un bon moyen pour vous aider à choisir les bons réglages d’exposition. Ne cherchez donc pas à obtenir un histogramme en forme de cloche.

Bonne ou mauvaise manière d'exposer ses photos © initiationphoto

Par exemple, les portraits réalisés devant un arrière-plan noir ne montreront jamais d’histogramme en forme de cloche. Le graphique aura toujours une pointe à gauche car il y a plus de tons sombres dans l’image que de tons moyens ou clairs. En fonction de la tenue portée par la personne, l’histogramme pourrait être très plat.

Les personnes qui ont lu cet article ont lu aussi :  Comment faire rapidement et facilement de belles photos en pose longue

Pour l’image ci-dessus, le visage était la partie que je voulais avoir correctement exposée. Ça a impliqué d’éviter la mesure de lumière matricielle qui aurait surexposé les tons plus clairs comme la peau. Ici, une mesure spot sur le visage était le mieux à faire.

Exposez vos photos avec intention

Sachez ce que vous voulez avant d’appuyer sur le déclencheur. Souvent vous avez choisi votre sujet, vous avez composé soigneusement. Et puis vous prenez votre photo sans vraiment regarder la lumière ou vos réglages d’exposition.

Laisser l’appareil s’occuper de l’exposition en utilisant une mesure moyenne et un réglage automatique est la manière dont beaucoup de gens prennent leurs photos. Les résultats de telles expositions sont relativement prédictibles. C’est lié à la façon dont les appareils ont été conçus et calibrés. Pour obtenir la meilleure exposition à chaque fois que vous prenez une photo, vous devez la prendre en accord avec votre intention.

Comment voulez-vous que la lumière soit vue sur votre sujet ? Quelle ambiance voulez-vous que votre photo transmette ? Êtes-vous capable d’obtenir cela avec la lumière disponible ? Toutes ces choses doivent être considérées avant que vous n’appuyiez sur le déclencheur.

Contrôlez-vous vos réglages d’exposition ? Lisez votre posemètre comme un guide. Plutôt que de vous assurer que le posemètre affiche zéro pour chaque photo, ajustez les réglages jusqu’à capturer la photo qui correspond à votre intention.

Bonne ou mauvaise manière d'exposer ses photos © initiationphoto

Conclusion

Je ne crois pas qu’il y ait un bon ou un mauvais choix d’exposition pour chaque photo. Vous pouvez considérer tous les aspects techniques, mais alors que cette approche peut produire des images techniquement correctes, elles manqueront souvent d’expression et d’émotion.

Ne pas utiliser l’intention lorsque vous choisissez l’exposition de vos photos produit souvent des résultats fades et peu intéressants.

Et vous, comment utilisez-vous l’exposition dans vos photos ? Dites-moi tout en commentaire ci-dessous.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

2 Replies to “Y a-t-il une bonne et une mauvaise manière d’exposer ses photos ?”

  1. Bonjour Florent,
    Un Grand merci pour vos articles passionnant. Petite question technique! J’en ai parler à mon photographe de quartier qui m’a simplement répondu par « c’est normal » OK…… et donc?
    Pourquoi y a t’il une si grande différence entre la vision sur l’appareil photo et l’importation? Logiciel de traitement Lightroom, photos faites en RAW sur boitier canon Eos 80d. Merci de vos conseils, très cordialement. J.Marc.

    1. Bonjour Jean-Marc,
      Content que mes articles vous plaisent…
      Si j’ai bien compris votre question, je répondrai que ce qui s’affiche sur votre écran d’appareil photo est une version « développée » et compressée de la photo, donc finie. En RAW, l’image est brute et c’est vous qui allez lui donner son aspect final grâce à un logiciel dédié, type Lightroom avant de l’exporter en jpeg. Le développement (fichier jpeg) créé par l’appareil peut être légèrement personnalisé mais vous n’aurez jamais un résultat aussi précis qu’en le faisant vous-même en post-traitement. Enfin, il y a toujours l’écran de l’appareil, est-il suffisamment détaillé, conforme à l’image réelle,… et êtes-vous en plein soleil ou à l’intérieur ? vous aurez des impressions différentes. Là encore, rien de tel que d’avoir votre photo sur un ordinateur, écran calibré pour vous faire une bonne idée. Une idée que j’applique de temps à autres, c’est de prendre vos photos en RAW + JPG, de cette façon, vous avez les deux fichiers, vous pouvez les comparer tout en apprennant et en affinant vos réglages de post-traitement. J’espère avoir répondu à la question ? Bonnes photos 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :